Octobre 1959: le monde découvre Farah Diba (VIDEO)

C'était dans "France-Soir"

Octobre 1959: le monde découvre Farah Diba (VIDEO)

Publié le :

Vendredi 25 Septembre 2015 - 16:39

Mise à jour :

Mardi 15 Août 2017 - 20:16
En octobre 1959, les premières photos de Farah Diba paraissent dans la presse mondiale, et notamment en première page de "France-Soir". La jeune femme, âgée de 21 ans, a fait une partie de ses études en France et c’est à Paris que le Chah d’Iran l’a rencontrée et a décidé d’en faire sa troisième épouse, la future impératrice, qui lui donnera quatre enfants et l’accompagnera en exil.
©DR
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

"Voici Farah Diba (22 ans, 1m.74) que le Chah aurait choisie pour devenir impératrice d'Iran", titre France-Soir en première page de son numéro du vendredi 23 octobre 1959, au-dessus de la photo d'une jeune femme au cou gracile et au regard timide, coiffée d'une frange.

C'est l'une des premières photos de celle qui allait devenir la troisième et dernière épouse du Chah d'Iran, Reza Pahlavi, et l'accompagner jusqu'à sa mort en exil.

En Une, ce 23 octobre, France-Soir publie une dépêche de l'AFP qui affirme que "les Iraniens attendent fébrilement le 26 octobre. C'est à cette date en effet, jour de l'anniversaire du Chah, que ce dernier annoncerait officiellement son prochain mariage avec Mlle Farah Diba".

Et le journal de préciser que la jeune fille (qui vient d'avoir 21 ans, et non 22) "a regagné récemment Téhéran après un long séjour en Angleterre et plusieurs mois passés à Paris à l'école d'architecture des Beaux-Arts, appartient à une grande famille terrienne ayant une parenté éloignée avec l'ancienne dynastie Kadjar et la famille de l'ancien Premier ministre iranien, le Dr Mossadegh".

Le Chah d'Iran, au pouvoir depuis 1941, cherchait une troisième épouse, après le divorce d'avec la première, la princesse égyptienne Faouzia Fouad, retournée dans son pays (ils furent mariés de 1938 à 1949), et la séparation d'avec la deuxième, Soraya, parce qu'elle ne pouvait avoir d'enfants (ils furent mariés de 1951 à 1958).

C'est à Paris, où elle faisait des études d'architecture, que Farah a rencontré le Chah, âgé de 49 ans, lors d'une visite de celui-ci à l'ambassade d'Iran, en mai 1959. Après plusieurs rencontres privées entre eux, le souverain iranien annoncera leurs fiançailles en novembre et le mariage aura lieu le 21 décembre au Palais de marbre de Téhéran. La robe de mariée de la jeune Farah Diba sera, ce jour-là, signée Yves Saint Laurent.

Le couronnement officiel du Chah en tant qu'empereur d'Iran aura lieu huit ans plus tard, le 26 octobre 1967, et Farah Diba Pahlavi recevra le titre de "chahbanou", c'est à dire impératrice. Le couple impérial aura quatre enfants, deux garçons et deux filles, en 1960, 1963, 1966 et 1970.

En s'occupant de l'amélioration des hôpitaux, du développement de l'éducation et du sort des femmes (à qui le Chah accordera le droit de vote), Farah Diba Pahlavi accompagnera son mari dans la modernisation de son pays, la "révolution blanche".

Mais, comme lui, elle restera insensible au fossé croissant entre pauvres et riches, à la détérioration des conditions économiques et sociales, et aux exactions de la police secrète, la Savak. Surtout –elle l'a réaffirmé dans une interview à la télévision française en 2009–, le Chah et elle resteront indifférents à la montée de l'insurrection religieuse qui conduira, en 1979, à la révolution islamique, à la chute de la monarchie et à l'arrivée au pouvoir de l'ayatollah Khomeyni.

Le couple impérial et leurs quatre enfants quitteront définitivement l'Iran le 16 janvier 1979 pour l'Egypte. Leur exil les conduira au Maroc, aux Bahamas, au Mexique, aux Etats-Unis, au Panama puis à nouveau en Egypte, où le Chah décèdera le 27 juillet 1980, à 60 ans, d'un cancer généralisé.

Depuis, l'ex-impératrice Farah, qui vient d'avoir 79 ans, vit entre la France et les Etats-Unis. Ses deux plus jeunes enfants se sont suicidés (sa fille Leila d'une overdose de barbituriques en 2001 à Londres à 31 ans, son fils Ali-Reza par arme à feu en 2011 à Boston à 44 ans) mais son fils aîné, Reza Pahlavi, 57 ans, officiellement toujours héritier du trône, vit avec sa famille dans le Maryland (Etats-Unis) et garde des contacts avec l'opposition iranienne en exil qui milite contre le régime actuel à Téhéran.

(Voir ci-dessous, dans les archives de l'INA, la première interview de Farah Diba en 1960):

La Une du 23 octobre 1959.

Commentaires

-