"On n'est pas couché": Olivia Ruiz revient sur son calvaire à la "Star Academy"

"On n'est pas couché": Olivia Ruiz revient sur son calvaire à la "Star Academy"

Publié le :

Lundi 20 Février 2017 - 17:39

Mise à jour :

Lundi 20 Février 2017 - 17:55
Sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché", Olivia Ruiz est revenue samedi soir sur son expérience de la "Star Academy". La chanteuse, interprète de "La Femme Chocolat", a expliqué avoir vécu une période douloureuse déplorant au passage le manque d'accompagnement psychologique à la sortie.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les langues se sont déliées. Invitée d'On n'est pas couché, samedi 18, Olivia Ruiz a raconté à Laurent Ruquier l'envers du décor de la Star Academy, ancienne émission musicale diffusée sur TF1. "TF1 disait qu'on ne ferait pas de la téléréalité comme M6 avec le Loft. Finalement, au bout de trois semaines, c'est un tel bide (...) parce qu'ils ne montrent que les cours de danse et de chant, qu'ils commencent à filmer dans la salle de bains", a-t-elle raconté sur le plateau tout en reconnaissant que le show lui avait tout de même permis de lancer sa carrière. Elle a toutefois expliqué qu'elle ne se serait "jamais" inscrite si elle avait vu la Star Academy 1.

L’interprète de La Femme Chocolat a donc mal vécu cette expérience, dénonçant au passage la production et la manière dont été traités les candidats. "A un moment donné, toutes les filles avaient pris du poids. Moi, j'étais la seule qui était à peu près stable. On m'a emmenée chez l'habilleuse. Il y avait une tenue. Ce n'était pas une tenue, c'était un maillot de bain. Tout le monde avait fait en sorte que je n'ai que cette tenue à ma taille. J'ai dû entrer sur le plateau, en larmes, avec un truc qui me cachait à peine le sexe et le bout des seins", a-t-elle notamment expliqué.

La demi-finaliste de la saison 1 a également déploré le manque d'accompagnement psychologique à la sortie de l'émission: "j'ai vu certains de mes collègues sombrer, aller dans des hôpitaux, parce qu'on nous dit qu'on est formidables, mais on n'a rien fait pour être formidables. C'est pas chanter un morceau le samedi soir et n'être investi dans aucun travail de prod' qui justifie ce fanatisme. C'est tout ça qui me pesait".

(Voir ci-dessous la vidéo du passage d'Olivia Ruiz dans l'émission On n'est pas couché):

"J'ai vu certains de mes collègues sombrer, aller dans des hôpitaux", a déclaré Olivia Ruiz.


Commentaires

-