"On n'est pas couché": nouveau recadrage pour Vanessa Burggraf reprise de volée par Ségolène Royal (vidéo)

Tacle amical

"On n'est pas couché": nouveau recadrage pour Vanessa Burggraf reprise de volée par Ségolène Royal (vidéo)

Publié le :

Lundi 05 Juin 2017 - 16:39

Mise à jour :

Lundi 05 Juin 2017 - 16:43
La chroniqueuse politique Vanessa Burggraf a été corrigée samedi soir sur "On n'est pas couché", par l'ancienne ministre de l'Environnement Ségolène Royal.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle en a fait une habitude. Presque même sa marque de fabrique. La chroniqueuse politique de l'émission On n'est pas couché Vanessa Burggraf a une fois de plus été reprise et corrigée par l'invité du jour samedi 3. Qui n'était autre que Ségolène Royal.

Tout s'est déroulé devant le regard amusé du présentateur Laurent Ruquier. Alors que le sujet de la moralisation publique était abordée avec l'ancienne ministre de l'Environnement, Vanessa Burggraf, pensant sans doute prendre en faute son interlocutrice, a lancé: "Et l’interdiction des emplois familiaux, vous trouvez que c’est une bonne chose? (…) Vous-même, vous avez travaillé avec votre fils, quand vous étiez candidate à la présidentielle".

Réponse de l'intéressée visée? "Absolument pas Vanessa. (…) Mon fils a fait ça bénévolement" a ainsi expliqué Ségolène Royal. Et d'ajouter: "Ca m'aurait choqué. Et mes enfants n'auraient pas accepté d'être financés sur fonds publics. Il y a une ambigüité. Les gens ne comprendraient pas pourquoi on ne travaillerait pas avec ses enfants. Un boulanger, un artisan, travaille avec ses enfants. Mais il s'agit (là) d'argent public. D'un contrat fait par un parlementaire. (…) Et ça bien sûr que ça me choque. Je n'ai jamais fait ça. Même pendant une campagne électorale. Mon fils n'a pas eu un euro. Ca l'aurait choqué. Ce qui prouve que je ne l'ai pas mal éduqué".

Sur le ton de la plaisanterie, Laurent Ruquier a précisé: "Vous avez raison, même François Hollande, votre ex-mari, n'a pas voulu vous faire travailler dans son premier gouvernement". "C'est scandaleux" a répondu, avec le sourire, Ségolène Royal. "Il m'a pris après pour mes compétences".

Ce n'est donc pas la première fois que Vanessa Burggraf se fait remarquer face à un invité politique. Le 20 mai dernier, elle s'était pris le bec avec Najat Vallaud-Belkacem au sujet d'une réforme sur l'orthographe. Mais cette fois-là Laurent Ruquier avait pris la défense de sa chroniqueuse, mettant en avant un coup monté de l'ancienne ministre de l'Education.

Vanessa Burggraf a été remise (gentiment) à sa place par Ségolène Royal samedi soir sur le plateau de "On n'est pas couché".

Commentaires

-