ONPC: Christine Angot accusée de minimiser les souffrances de l'esclavage des noirs (vidéo)

ONPC: Christine Angot accusée de minimiser les souffrances de l'esclavage des noirs (vidéo)

Publié le :

Lundi 03 Juin 2019 - 10:26

Mise à jour :

Lundi 03 Juin 2019 - 10:27
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Samedi 1er juin dans l'émission On n'est pas couché, Christine Angot a tenu des propos polémiques sur l’esclavage, estimant que les esclaves devaient être "en pleine forme" contrairement aux déportés juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Les propos de la chroniqueuses ne sont pas passé inaperçu et ont provoqué une vive polémique. Dans l'émission de samedi d'On n'est pas couché, l'écrivaine Christine Angot a estimé que la Traitre des noirs étaient "exactement le contraire" de la Shoah car les esclaves devaient être "en pleine forme".

Dans une longue tirade sur la "concurrence mémorielle", l'écrivaine a souhaité dénoncer "l'indifférenciation des souffrances" en mettant en opposition l'Holocauste et l'esclavage des noirs.

"Avec cette histoire de concurrence des mémoires, qui serait une chose vraiment… C’est terrible, il ne faut pas qu’il y ait de concurrence des mémoires, tout ça c’est pareil, tout le monde a souffert et les souffrances sont toutes à égalité. A force de vouloir indifférencier les souffrances des uns et des autres, ça conduit à l’indifférence en fait, de ce qu’a vécu un groupe de personne ou une personne en particulier", commence-t-elle par développé.

"Là par exemple, on l'a rappelé tout à l'heure avec Gilette Kolinka (ancienne déportée juive présente sur le plateau, NDLR) en parlant de camps de concentration ou de camps d'extermination. Donc ça met l'accent que le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu’on veut confondre avec par exemple l’esclavage et l’esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c’était exactement le contraire. C’est-à-dire l’idée c’était qu’ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu’ils soient commercialisables", a-t-elle ajouté.

Et de conclure: "Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes".

Voir - ONPC: les propos stigmatisants de Pierre Palmade envers les personnes LGBT

Les remarques de la chroniqueuse sont fausses et sur plusieurs points. Ainsi comme l'a démontré l'historien américain Marcus Rediker, spécialiste de la Traite négrière, quelque 1,8 million de personnes ont succombé lors de la traversée de l'Atlantique à cause des maladies, des mauvais traitements, de la malnutrition et de la violence des négriers. A cela s'ajoute près d'1,5 million de morts dès la première année sur les plantations américaines pour les mêmes causes. L'historien explique également que 1,8 million de personne ont été tuées lors des opérations de rafles des populations africaines. On estime le nombre de personnes déportés aux Amériques entre 10 et 12 millions d'individus.

Les propos de la chroniqueuse ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont fait part de leur volonté de saisir le CSA.

Lire aussi:

ONPC: Nouvel échec d'audience pour l'émission de Laurent Ruquier

ONPC - Miss France et "relance de la natalité": Laurent Ruquier taxé de sexisme (vidéo)

"ONPC": tutoyé par Zaz, Charles Consigny lui répond sèchement

Christine Angot a tenu des propos polémiques sur l’esclavage.


Commentaires

-