Laurent Ruquier aurait quitté France 2 s'il n'était pas "sous contrat" dénonçant des "promesses" non tenues

Laurent Ruquier aurait quitté France 2 s'il n'était pas "sous contrat" dénonçant des "promesses" non tenues

Publié le :

Vendredi 25 Août 2017 - 19:15

Mise à jour :

Vendredi 25 Août 2017 - 19:16
©Capture d'écran France2
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Laurent Ruquier est depuis 17 ans sur France 2. Et si son contrat ne l'engageait pas encore pour une année, il n'y serait plus, déçu par des promesses qui n'auraient pas été tenues par la chaîne. C'est ce qu'il explique dans une interview pour "Le Parisien".

Laurent Ruquier n'est guère content du sort qui lui est fait sur France 2 et il l'a fait savoir lors d'une interview accordée au journal Le Parisien et publiée jeudi 24. Sa rentrée s'annonce particulièrement chargée auprès de la chaîne puisqu'il animera le talk-show majeur du service public On n'est pas couché mais également Les Grosses Têtes et reprend Les Enfants de la Télé pour cette nouvelle saison.

Pourtant, le contexte, assure-t-il, ne lui est pas aussi favorable que cela. En cause: il a dû batailler ferme pour ses émissions et n'a pas nécessairement eu gain de cause alors que des engagements auraient été initialement pris par la chaîne. "France 2 n'a pas tenu ses promesses (…) La chaîne reconduisait seulement +On n'est pas couché+. Rien pour +Mardi Cinéma+ ni pour +Les Grosses Têtes+... J'ai râlé. Cela m'arrive rarement. Comme je ne suis pas producteur, je ne réclame pas des cases horaires de diffusion. Or, quand on ne demande rien, on n'a rien!" s'agace-t-il.

Et celui qui est depuis 17 ans sur la grande chaîne du service public n'y va pas par quatre chemins: les seules choses qui le retiennent sont… ses obligations contractuelles. Laurent Ruquier avait en effet signé pour cette nouvelle saison de On n'est pas couché et avoue sans aucun détour sa lassitude. Aux journalistes qui l'interrogent pour savoir s'il aurait voulu quitter France Télévisions, la réponse est cinglante: "Si je n'étais pas sous contrat, oui". La rentrée 2018 s'annonce déjà tendue sur le service public audiovisuel. La présidente du groupe Delphine Ernotte –avec qui l'animateur assure être en bons termes– est prévenue.

Laurent Ruquier était prêt à quitter France 2 s'il n'était plus engagé contractuellement.

Commentaires

-