Pamela Anderson en guerre contre le porno et le "frisson masturbatoire"

A deux, c'est mieux!

Pamela Anderson en guerre contre le porno et le "frisson masturbatoire"

Publié le :

Vendredi 02 Septembre 2016 - 16:39

Mise à jour :

Vendredi 02 Septembre 2016 - 16:48
Pamela Anderson s'est associée à un rabbin rigoriste pour dénoncer les méfaits qu'aurait selon eux la pornographie sur les hommes, dans une tribune publiée mercredi aux Etats-Unis.
©Vijat Mohindra/Paper Magazine
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Le porno c'est pour les nuls". Pamela Anderson est désormais en guerre contre le porno. "C’est un danger public d’une gravité sans précédent", dénonce dans une tribune co-signée avec le rabbin Shmuley Boteach, publiée mercredi 31 dans le Wall Street Journal, celle qui est notamment détentrice du record du plus grand nombre d'apparitions en Une du sulfureux magazine Playboy.

Nue pour promouvoir des chaussures vegan, nue avec un poney, nue pour célébrer sa guérison ou défendre la cause animale... Mais ça, c'était la Pamela d'avant. Désormais, la star au maillot de bain rouge de la mythique série Alerte à Malibu (qui revient par ailleurs avec un nouveau casting) a supprimé son compte Instagram, débordant peut être un peu trop de clichés osés, et s'associe à un rabbin orthodoxe. Un religieux rigoriste connu aux Etats-Unis pour être tout à la fois un fervent supporter de Donald Trump, et confident de l'ultraconservateur Ted Cruz, ainsi que la star de sa propre télé-réalité (ce qui n'est pas contradictoire outre-Atlantique).

"Le porno, c’est pour les nuls, un exutoire facile, sale et sans intérêt, pour tous ceux qui n’ont pas le courage de s’engager dans une sexualité plus saine", y dénonce l'étonnant duo. Puis de dénoncer un "effet corrosif sur l’âme d’un homme et sur sa capacité à être un mari, et par extension, un père", du plaisir solitaire.

"C’est un danger public d’une gravité sans précédent étant donné que la pornographie est de nos jours disponible gratuitement, qu’on peut y accéder anonymement et qu’elle est aisément répandue. Combien de familles vont en souffrir? Combien de mariages vont imploser? Combien d’hommes talentueux vont abîmer leurs plus belles relations et leur carrière pour un bref frisson masturbatoire?", s'inquiètent Pamela et Shmuley, faisant également fi de l'onanisme féminin.

Tous deux en appellent ainsi aux masses pour rejoindre la résistance contre l'impérialisme pornographique et mener avec eux la "révolution sensuelle" et reconquérir non pas la cité interdite mais plutôt le "fruit défendu" des plaisirs partagés par un couple. Leur but: "remplacer la pornographie par l'érotisme", clament-ils. "Cela nous sauvera".

 

Le porno a un "effet corrosif sur l’âme d’un homme et sur sa capacité à être un mari, et par extension, un père".

Commentaires

-