"Playboy": après un an d'absence, la nudité est de retour dans l'édition mars/avril du magazine

"Playboy": après un an d'absence, la nudité est de retour dans l'édition mars/avril du magazine

Publié le :

Mardi 14 Février 2017 - 11:44

Mise à jour :

Mardi 14 Février 2017 - 12:03
Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un an après avoir disparu de "Playboy" pour relancer des ventes en perte de vitesse, la nudité fera son retour dans les pages du magazine pour l'édition de mars/avril. Une décision prise par Cooper Hefner, le fils du fondateur, nouveau responsable du pôle création du magazine.

Elle va faire son grand retour. Un an après avoir été retiré de Playboy, la nudité sera de nouveau affichée dans les pages du magazine. Dans l'édition mars/avril 2017, les jolies formes des stars et modèles posant pour la revue ne seront plus cachées par des bouts de tissu. Une initiative prise par le fils du fondateur, Cooper Hefner, 25 ans, qui a remplacé son père au poste de responsable de la création.

En 2015, le directeur général de Playboy Entreprises, Scott Flanders, parti entre temps de la rédaction, expliquait que la fin de la nudité visait à élargir l'audience du groupe. Face à la domination écrasante de la pornographie sur Internet, les ventes du magazine, créé en 1953 par Hugh Hefner, s'essoufflaient. Et le succès de la nouvelle monture du site Web du groupe, qui ne montrait que des femmes légèrement vêtue, avait encouragé cette décision. "Oui, nous prenons un risque en renonçant au nu. Mais nous sommes une société qui a le risque dans son ADN", avait jugé Scott Flanders à l'époque. Ainsi, le numéro daté de janvier/février 2016, avec la starlette américano-canadienne Pamela Anderson en couverture, avait été présenté comme le dernier à inclure des photos de femmes nues dans ses pages. Une décision qui n'a pas porté ses fruits, même si le groupe Playboy n'a pas communiqué ses chiffres.

"La nudité n’a jamais été un problème, car ce n'est pas un problème. Aujourd’hui nous revenons à notre identité et assumons ce que nous sommes", a indiqué Cooper Hefner sur son compte Twitter. Pour contrer la baisse des ventes liée à la fin de la nudité dans la revue, le responsable de création est revenu, un an plus tard, à ce qui faisait la force de Playboy. La prochaine édition de mars/avril 2017 est déjà mise en vente et présente en toute logique Miss mars Elizabeth Elam, et Miss avril, Nina Daniele sous le titre " la nudité est normale (Naked is normal)".

Selon Samir Husni, expert en mazasines et professeur à l'université du Mississippi, le retour de la nudité est une décision logique pour un titre qui cultive sa réputation depuis tant d'années. "Playboy et une idée de non-nudité est une sorte de contradiction", juge le professeur à l’Université du Mississippi. "Il sera toujours considéré comme un magazine de femmes nues.", explique-t-il dans les colonnes de Métro. Toutefois, Cooper Hefner a indiqué que le magazine évoluait. "La phrase précisant +Divertissement pour les hommes+ va par exemple disparaître, afin de suivre l’évolution de la société", a-t-il précisé.

Le titre de l'édition mars/avril "la nudité est normale" ("Naked is normal"), témoigne de l'envie du magazine "Playboy" de retrouver son identité.

Commentaires

-