Pour Eric Zemmour, le prénom d'Hapsatou Sy est une "insulte à la France" (vidéo)

Pour Eric Zemmour, le prénom d'Hapsatou Sy est une "insulte à la France" (vidéo)

Publié le :

Mardi 18 Septembre 2018 - 15:56

Mise à jour :

Mardi 18 Septembre 2018 - 16:04
Dimanche, sur le plateau de l'émission "Les Terriens du dimanche", Eric Zemmour a critiqué le choix des parents de la chroniqueuse de l'appeler Hapsatou Sy de l'appeler ainsi. Il a estimé qu'il s'agissait d'une "insulte à la France".
© EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est la séquence polémique du week-end. Au cours de l'émission Les Terriens du Dimanche, diffusée dimanche 16 au soir sur la chaîne C8, le polémiste Eric Zemmour a provoqué un tollé en expliquant que certains des chroniqueurs de l'émission n'avait pas, selon lui, un prénom assez "français" et que pour certains cela pouvait constituer "une insulte à la France".

En effet, dans une séquence coupée de l'émission de Thierry Ardisson, l'écrivain d'extrême droite, s'en serait vertement pris à Hapsatou Sy. "Votre mère a eu tort de vous appeler comme ça", lui a lancé Eric Zemmour. Et d'ajouter à la stupéfaction générale: "Vous devriez vous appeler Corinne, ça vous irait bien". 

Pire encore, l'émission Quotidien a dévoilé que le polémiste lui a également lancé: "Vous n’êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France".

Lire - Eric Zemmour condamné en appel pour des propos islamophobes

Pour justifier ses propos tendancieux, Eric Zemmour s'est appuyé sur l’article 1er de la loi du 11 germinal de l’an XI (1er avril 1803) signé par Napoléon Bonaparte, qui obligeait prétendument les parents à donner à leurs enfants, un nom issu du calendrier, à savoir le nom d’un saint chrétien. Le journal Le Monde a d'ailleurs expliqué dans un article détaillé que cet argument était faux. L'écrivain a d'ailleurs poursuivit en expliquant que cette loi avait été abolie en 1993 par le gouvernement socialiste, ce qui n'est pas vrai non plus.

Hapsatou Sy a d'ailleurs fait part de sa volonté de porter plainte contre Eric Zemmour. "Très affectée par la violence de la scène que j’ai eu à vivre et que vous n’avez pas vue ce soir, je réfléchis à quitter l’émission", a déclaré la jeune femme sur Twitter. 

"Une plainte pour quoi, pour un extrait qui n’a même pas été diffusé? Comment déposer une plainte?", a répondu Zemmour sur BFMTV, pointant du doigt "le règne de l'émotion et de la judiciarisation".

"Je ne peux pas accepter le fait qu'Eric Zemmour soit parti du plateau en ricanant, en me regardant impunément comme si rien ne s'était passé alors qu'il venait de m'insulter comme jamais j'ai été insultée... Je n'ai pas d'autre choix que de diffuser les images parce qu'encore hier, Eric Zemmour se pavanait à la télévision en disant «Je n'ai pas dit ça». Vous l'avez dit Monsieur Zemmour, je n'oublierai pas que vous me l'avez dit donc je vais diffuser les images et après il n'y aura plus de discussion", a fait savoir Hapsatou Sy sur son compte Instagram.

De son côté, Thierry Ardisson a pris partie pour son invité et n'a pas défendu sa chroniqueuse dans cette affaire, lui reprochant de "s'étaler sur Twitter pour faire un bad buzz qui est complètement nul", soulignant de façon surprenante qu'elle avait "des problèmes d'argent". Comprenne qui pourra.

Voir:

Cali quitte le plateau de CNEWS après une altercation avec Eric Zemmour (vidéo)

"Knock": Omar Sy annule la promotion du film après la polémique qui l'oppose à Eric Zemmour

"Respect" des djihadistes et apologie du terrorisme: l'enquête visant Eric Zemmour classée sans suite

Eric Zemmour a estimé que le prénom d'Hapsatou Sy est une "insulte à la France".


Commentaires

-