"Réparer les vivants": sortie en salle du film sur le don d'organe (VIDEO)

"Réparer les vivants": sortie en salle du film sur le don d'organe (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 07:14

Mise à jour :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 07:15
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour la première fois au cinéma, et dans une démarche quasi documentaire, le don d'organes est décortiqué et expliqué dans toute sa complexité, grâce au film "Réparer les vivants", sorti en salle mardi.

Adaptation cinématographique du roman du même nom écrit par Maylis de Kerangal, le film Réparer les vivants, est sorti en salles mardi 1er novembre. Cette œuvre poignante a pour thème un sujet d'actualité, le don d'organe. Voici le synopsis: "tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…".

Le best-seller de Maylis de Kerangal est porté à l’écran par la jeune réalisatrice Katell Quillévéré. Pour le journal Ouest-France, cette dernière a livré son sentiment à la lecture du livre: "quand je l’ai lu, l’émotion a été très forte et ne m’a pas quittée. Ça touchait à des choses profondes : les enjeux de vie et de mort, la transmission, le rapport au collectif, la perte de quelqu’un, la pulsion de vie au-delà de la violence que peut parfois nous infliger l’existence…".

Servi par une très beau casting, Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Kool Shen, Finnegan Oldfield ou encore Dominique Blanc, le film montre les moments intimes entre les parents du jeune Simon et le corps médical où tout se joue. Où paradoxalement, une mort peut sauver une vie.

En France, chaque citoyen est un donneur présumé s'il ne s'y est pas opposé de son vivant. Au nom du principe de solidarité, la loi fait de chacun des Français un donneur d’organes et de tissus potentiel. Sauf s’il a fait savoir de son vivant qu’il y était opposé.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film Réparer les Vivants)

Pour la première fois au cinéma, et dans une démarche quasi documentaire, le don d'organes est décortiqué et expliqué dans toute sa complexité.


Commentaires

-