L'Association de presse France-Japon décerne pour la quarantième année son "prix Robert Guillain"

L'Association de presse France-Japon décerne pour la quarantième année son "prix Robert Guillain"

Publié le :

Jeudi 29 Juin 2017 - 12:51

Mise à jour :

Jeudi 29 Juin 2017 - 17:39
Pour la quarantième année, l'Association de presse France-Japon décerne le prix Robert Guillain à deux jeunes journalistes projetant un reportage au long cours au Japon. Cette année la lutte contre Alzheimer dans un pays vieillissant, et la marchandisation du sacré sont à l'honneur.
©Sathianpong Jatarala/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'Association de presse France-Japon (APFJ) qui regroupe des journalistes intéressés par le Japon et leurs homologues japonais en poste en France ou en Europe vient de décerner son prix Robert Guillain qui récompense chaque année deux projets de jeunes journalistes professionnels ou en formation pour un reportage de longue durée au Japon.

Pour 2017, le jury –où FranceSoir était représenté– a désigné mercredi 28 les deux lauréats. Les vainqueurs sont Estelle Dautry, journaliste à Radio Classique, pour Les solutions face à la maladie d'Alzheimer viendront-elles du Japon?, et Margot Garnier, du quotidien Ouest-France, pour La marchandisation du sacré, une solution pour lutter contre la fermeture des temples?

Outre une bourse pour financer les frais de reportage, les lauréats se verront dotés d'un billet d'avion aller-retour et un JR Pass, et d'un titre de transports permettant d'emprunter librement l'ensemble du réseau ferroviaire public nippon. Le prix est délivré par l'APFJ en partenariat avec Japan Airlines, JapanRailways Group et avec le soutien de l’Ambassade du Japon en France, de la Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP) et d’Ajinomoto.

Il s'agissait de la quarantième édition du prix qui porte le nom du fondateur de l'APFJ, Robert Guillain (1908-1998), correspondant pendant une quarantaine d'années en Asie et sera l'un des rares journalistes ayant couvert de l'intérieur les bombardements américains sur Tokyo en mars 1945. 

Les lauréats vont pouvoir réaliser leur projet de reportage au Japon.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-