"Rue des allocs": une famille meurt brûlée dans l'incendie de sa maison, M6 refuse de déprogrammer l'émission polémique (VIDEO)

"Rue des allocs": une famille meurt brûlée dans l'incendie de sa maison, M6 refuse de déprogrammer l'émission polémique (VIDEO)

Publié le 15/11/2016 à 14:52 - Mise à jour à 15:08
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

M6 ne veut pas déprogrammer son programme "Rue des allocs", particulièrement décrié, alors qu'une famille du quartier où le programme est tourné vient de mourir dans un incendie. Lors de la première diffusion de ces documentaires en août (sous le titre "La Rue des allocs"), les critiques avaient fusé par rapport à son contenu douteux.

L’émission avait déjà fait scandale lors de la diffusion des premiers épisodes en août dernier. La programmation jeudi 17 de nouveaux épisodes de Rue des allocs risque d’être encore plus controversée. Et pour cause: l’une des familles participants à cette série de "documentaires" d’un genre particulier a trouvé la mort dans l’incendie de leur maison, le 3 novembre dernier. Par respect pour leur mémoire, la municipalité d’Amiens où est tournée l'émission a demandé le report de la diffusion, mais M6 n’a, pour l’instant, rien voulu savoir.

"Plus de 6 millions d’entre nous sont considérés comme pauvres". C’est par ses mots que commencent les épisodes d’un documentaire qui, sous forme de chroniques du quotidien, prétend montrer la vie "des gens qui survivent grâce au RSA et aux diverses allocations" dixit l'émission.

Le programme a été largement critiqué lors de ses premières diffusions pour son absence de recul et d’analyse, se contentant de montrer complaisamment le quotidien de personnes visiblement limitées intellectuellement, perclues de problèmes sociaux, souffrant d’alcoolisme chronique et d’addiction au jeu, et n’arrondissant leur fin de mois que grâce à des "petites combines", comme ne manque pas de rappeler la voix-off un brin moralisatrice.

C’est maintenant le drame qui touche la petite communauté des personnages de l’émission (tournée dans le quartier Saint-Leu d'Amiens) qui vient perturber l'histoire tumultueuse de Rue des allocs. Quatre membres d’une même famille, dont deux enfants de 18 mois et 4 ans, ont péri dans l’incendie de leur maison. La production assure que la famille en question ne devait pas apparaître dans les nouveaux épisodes, mais les autorités municipales ont médiatisé l’affaire estimant qu'une nouvelle diffusion risquaient de "rajouter du malheur au quartier qui souffre depuis août d’une mauvaise image".

La controverse sur le programme remonte en effet à ses débuts sur l’antenne, avec plusieurs signalements faits au Conseil supérieur de l’audiovisuel. Le CSA a rendu une décision en octobre estimant qu’il n’y avait aucun "manquement de M6 à ses obligations" avec ce programme.

Au moment de la première diffusion, le réalisateur de l’émission lui-même avait laissé entendre que la production avait changé le titre à la dernière minute, le programme devant s’appeler initialement Zone prioritaire ou Rue du chômage, des appellations moins polémiques et intégrant mieux l’aspect social, avant que La Rue des allocs ne soit finalement choisi. Pour essayer d’atténuer (un peu) les critiques, la production a annoncé que l’émission de jeudi devrait d’ailleurs théoriquement s’intituler Rue des allocs – L’entraide au quotidien. pas sûr cependant que le contenu soit d'un meilleur niveau.

(Voir ci-dessous la bande-annonce des premiers épisodes de "La Rue des allocs")

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'émission est critiquée pour ne montrer que les "travers" des plus modestes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-