Le show explosif de Lady Gaga, le décolleté sexy d'Emily Ratajkowski, des pubs engagées… tout ce qu'il faut retenir du Super Bowl 2017 (VIDEO)

Événement de l'année

Le show explosif de Lady Gaga, le décolleté sexy d'Emily Ratajkowski, des pubs engagées… tout ce qu'il faut retenir du Super Bowl 2017 (VIDEO)

Publié le :

Lundi 06 Février 2017 - 16:35

Mise à jour :

Lundi 06 Février 2017 - 17:03
La 51e édition du Super Bowl a tenu toutes ses promesses dimanche soir. Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont battu les Falcons d'Atlanta 34-28. Mais s'il y avait du spectacle sur le terrain, il y en avait surtout à la mi-temps avec Lady Gaga et des spots publicitaires contre les discriminations. Dans les tribunes, c'était aussi la folie avec, notamment, la sexy Emily Ratajkowski accompagnée de son papa.
©Photo AFP
PARTAGER :
-A +A

Plein les mirettes. C'est l'événement sportif le plus attendu de l'année aux Etats-Unis, et même dans le monde: le Super Bowl a sacré dimanche 5 au soir les Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour la cinquième fois de l'histoire. Tom Brady, au sommet de son art, et ses coéquipiers ont fait la remontée du siècle pour battre les Falcons d'Atlanta 34-28. Après avoir soulevé le trophée, le célèbre quaterback s'est jeté dans les bras de son épouse Gisele Bündchen, mannequin brésilienne. Si le spectacle sportif a ravi les plus de 110 millions de fans de football américain, devant la télé aux Etats-Unis, ce sont surtout tous les à-côtés qui ont fait, et font encore, parler ce lundi 6.

> Lady Gaga enflamme la mi-temps avec un show à son image: totalement délirant

La venue de Lady Gaga, qui a assuré le show à la mi-temps, était aussi attendue quelle n'avait été décriée les semaines précédentes. Une pétition avait même circulé pour dégager la pop star excentrique, sous-entendant qu'à Houston, où se déroulait la finale, il y avait suffisamment d'artistes de qualité pour remplacer la New-Yorkaise. Malgré tout ça, "the Queen of pop" ne s'est pas démontée et a livré l'une des plus belles prestations que la mi-temps du Super Bowl n'ait jamais livrée. Si ce n'est même la meilleure.

Telle Wonder Woman, la chanteuse est arrivée sur scène en se jetant du toit du NRG Stadium de Houston. Sur scène, elle a enchaîné pendant un petit quart d'heure les chorégraphies époustouflantes, entourée par ses danseurs, un éclairage dément et des feux d'artifice encore plus fous qu'un 4 juillet. Sans viser Donald Trump et son décret anti-immigration, elle a tout de même livré un message de tolérance, s'autorisant d'ailleurs à mêler les paroles de God Bless America et This Land is your Land. Elle est ensuite sortie de scène comme elle est entrée, en se jetant dans le vide, juste après avoir laissé tomber son micro par terre, à la manière de Barack Obama lors de son dernier discours à la Maison Blanche.

> Emily Ratajkowski fait des émules en tribune avec son décolleté plongeant

Chaque année, dans les tribunes du stade accueillant la finale du Super Bowl, des célébrités enflamment les gradins par leur tenue ou tout simplement leur présence. Cette fois-ci, Emily Ratajkowski a, comme à son habitude, attiré tous les regards. La mannequin et actrice américaine est allée voir le match avec son père, mais ça ne l'a pas empêché de s'habiller de manière sexy pour l'occasion. Un petit débardeur écru et un décolleté plongeant, tout cela partagé sur Instagram sourire aux lèvres, il n'en fallait pas plus pour faire trembler la toile.

 

Superbowl Sunday! Who's ready?

Une photo publiée par Emily Ratajkowski (@emrata) le

5 Févr. 2017 à 8h08 PST

 

> Les pubs du Super Bowl envoient un message à Donald Trump

Elles coûtent des millions chacune et ont souvent un impact important. Les publicités du Superbowl n'ont, encore une fois, pas failli à leur mission cette année. Quelques semaines après l'investiture de Donald Trump en tant que 45e président des Etats-Unis, et en pleine polémique autour de son décret anti-immigration, les marques ont choisi de prôner la tolérance, le partage, et d'apporter leur soutien aux étrangers fuyant la guerre et la misère.

La pub la plus marquante est sans aucun doute celle de la société 84 Lumber, qui vend des matériaux de construction. Elle a réalisé un spot où l'on voit une mère mexicaine et sa petite fille tenter de venir vivre le rêve américain mais se confronter à un mur… avant de trouver une ouverture et d'entre-apercevoir ce fameux rêve. Et la phrase suivant de clôturer le message: "La volonté de réussir est toujours la bienvenue ici".

D'autres marques et sociétés ont suivi la même ligne directrice. Airbnb a par exemple mis en avant le partage des différentes cultures et le métissage en publiant un spot de 30 secondes mélangeant des visages de toutes les couleurs et de toutes les origines.

La plus osée, qui n'a certainement pas dû plaire à Donald Trump, a été créée par "It's a 10" qui vend des shampooings et autres produits d'entretien des cheveux. Les réalisateurs n'ont pas hésité à se moquer ouvertement du président américain: "Amérique, nous avons au moins quatre ans à vivre avec des cheveux horribles. C'est à vous de faire votre part en prenant soin des vôtres".

(Pour voir, ou revoir, la performance de Lady Gaga à la mi-temps du Super Bowl, c'est par ici)

Lady Gaga a enflammé la scène à la mi-temps du Super Bowl 2017, avec ses tenues plus excentriques les unes que les autres.

Commentaires

-