Sketch homophobe dans "TPMP": le CSA inflige 3 millions d'euros d'amende à C8, Cyril Hanouna répond

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sketch homophobe dans "TPMP": le CSA inflige 3 millions d'euros d'amende à C8, Cyril Hanouna répond

Publié le 26/07/2017 à 14:32 - Mise à jour à 14:55
©Capture d'écran C8
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La sanction pour le sketch homophobe de Cyril Hanouna dans l'émission de "Touche pas à mon poste" du 18 mai est finalement tombée ce mercredi. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a opté pour une amende de 3 millions d'euros, qu'il justifie notamment pas les nombreux dérapages et rappels à l'ordre qui ont précédé cette affaire.

La sanction est tombée pour Touche pas à mon poste, après des semaines de polémiques et même des rumeurs sur l'arrêt de l'émission. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a annoncé ce mercredi 26 infliger une amende de 3 millions d'euros à C8 en raison du sketch homophobe de Cyril Hanouna diffusé le 18 mai dernier.

Le gendarme de l'audiovisuel a estimé que "la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations" en diffusant cette séquence.

Au cours de ce sketch, Cyril Hanouna se faisait passer pour un homosexuel et répondait à une fausse annonce passée sur un site de rencontre. "Ces personnes, principalement des hommes homosexuels, n’étaient pas informées de l’identité de leur interlocuteur et, croyant être dans le cadre d’une conversation privée, ont pour certaines d’entre elles dévoilé publiquement des informations relevant de leur vie intime et sexuelle. En outre, l’animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles", a jugé le CSA.

Cette sanction intervient peu après une interdiction de diffuser de la publicité pendant trois semaines pour atteinte au respect de la personne humaine et sexisme lors de précédents dérapages. Précédents parmi d'autres que rappelle le CSA dans le communiqué, justifiant par là la lourdeur de l'amende au regard des 47.000 plaintes et 16 dossiers reçus par le conseil et concernant "TPMP".

Vivement critiqué par Cyril Hanouna et C8 depuis des semaines, le CSA a également rappelé avoir "prononcé 3 mises en garde et 2 mises en demeure, outre des courriers d’observation adressés à la chaîne. Il a donc privilégié le dialogue et multiplié les avertissements, sans manifestement être entendu, comme l’atteste la troisième sanction prononcée ce jour".

"Bon bah les cheris le truc le plus important à retenir C est Qu on sera à l'antenne le 1er septembre pour une nouvelle saison de ouf!!", a rapidement réagi l'animateur sur Twitter à l'attention de ses fans, nombreux à le défendre.

La sanction, qui peut apparaître lourde, aurait en effet pu être plus grave encore. En effet, Cyril Hanouna lui-même avait estimé que la suppression de la publicité représentait 5 à 6 millions d'euros de pertes pour C8. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le CSA a rappelé avoir "multiplié les avertissements" envers C8 et "TPMP", "sans manifestement être entendu".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-