Sonia Rolland raconte les violences qu'elle a subies de la part "des partisans du FN"

Sonia Rolland raconte les violences qu'elle a subies de la part "des partisans du FN"

Publié le :

Lundi 01 Mai 2017 - 12:22

Mise à jour :

Lundi 01 Mai 2017 - 12:40
©Capture d'écran Instagram
PARTAGER :

Léa Sabatier

-A +A

La Miss France 2000, Sonia Rolland, a décidé ce week-end de prendre la parole sur les réseaux sociaux avant le second tour de la présidentielle pour raconter "les lettres d'insultes et de menace de mort venant des partisans du FN".

Une semaine avant le résultat du second tour de la présidentielle, qui oppose Emmanuel Macron à Marine le Pen, Sonia Rolland a décidé dimanche 30 d'écrire un long message sur son compte Facebook et Instagram pour expliquer pourquoi il est important de "voter contre Marine Le Pen" dimanche prochain, le 7 mai.

Sonia Rolland avait 18 ans lorsqu'elle a été élue Miss France. Le lendemain de sa victoire, la jeune femme raconte qu'elle avait reçu de nombreux messages de haine: "j'ai reçu plus de 2000 lettres d'insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN, parce que pour eux, +Je ne représentais pas la France+".

L'ex-miss de 36 ans confie également qu'elle a retrouvé à plusieurs reprises des inscriptions "salle négresse" sur sa voiture. Et même des excréments sur son paillasson et sur la poignée de sa porte. "Dans des lettres m'étant adressées, les auteurs prenaient le temps d'y mettre de la merde (oui oui de la vraie) en inscrivant +voilà ce que je vois quand je te vois à la télé... retourne dans ton pays+". Dans ce long message, elle explique aussi pourquoi elle n'a pas voulu s'exprimer sur l'enfer qu'elle vivait à l'époque: "j'avais fait le choix de ne pas en parler, car au fond, c'était offrir une tribune à cette minorité de haineux...".

Son post Facebook est accompagné d'un selfie d'elle-même tenant dans sa main le récipissé d'une procuration. Cette publication a été partagée plus de 25.000 fois sur le réseau social et "likée" 13.000 fois sur son compte Instagram depuis dimanche soir.

Sonia Rolland confie avoir reçu des menaces de mort et insultes de militants d'extrême droite.

Commentaires

-