Stéphane Guillon viré de C8 après des frictions avec Vincent Bolloré et Cyril Hanouna (vidéo)

Stéphane Guillon viré de C8 après des frictions avec Vincent Bolloré et Cyril Hanouna (vidéo)

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 15:04

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 15:11
Canal+ aurait décidé de se séparer de Stéphane Guillon, chroniqueur intempestif sur l'émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens". Il avait publiquement critiqué Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance du groupe Canal+, cette saison, et s'était querellé avec Cyril Hanouna.
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Il est viré". Selon puremedias.com, qui a révélé l'information ce lundi 26, Stéphane Guillon aurait été évincé de l'émission de Thierry Ardisson Salut les terriens, et de C8, suite aux critiques ouvertes qu'il avait faites de Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance du groupe Canal+, ainsi que les différents qu'il avait (et a toujours) avec Cyril Hanouna.

Une personne proche de la production aurait donc confié à puremedias.com que la direction du groupe avait décidé de se séparer du volubile chroniqueur, qui est en délicatesse avec Vincent Bolloré, dont il a dénigré la stratégie et la gestion du cas Jean-Marc Morandini, depuis plusieurs mois.

Il avait notamment déclaré dans C à vous sur France 5 en octobre dernier que "ce n'est pas parce que vous achetez quelque chose que vous avez le droit d'en faire n'importe quoi".

Ses clashs avec Cyril Hanouna sont cependant allés plus loin. Le présentateur de Touche pas à mon poste avait pris la défense de Vincent Bolloré, et avait fini par dévoiler le salaire de Stéphane Guillon à l'antenne, mettant de l'huile sur le feu. Et lançant les hostilités sur les réseaux sociaux. Pas au moins du conflit qui lie Hanouna à Arthur, mais presque…

L'humoriste avait ensuite dit de Cyril Hanouna qu'il était le "Kim Jong-il de C8 (…) qui n'aime pas qu'on lui résiste". Thierry Ardisson avait bien tenté de défendre son chroniqueur contre vents et marées, mais cela n'aura duré qu'une saison puisque la sanction devrait s'appliquer à partir de la rentrée prochaine. 

Stéphane Guillon avait notamment déclaré dans "C à vous" sur France 5, contre Vincent Bolloré, en octobre dernier que "ce n'est pas parce que vous achetez quelque chose que vous avez le droit d'en faire n'importe quoi".


Commentaires

-