Stéphane Plaza victime de harcèlement, il a refusé de "faire une gâterie" pour un rôle

Stéphane Plaza victime de harcèlement, il a refusé de "faire une gâterie" pour un rôle

Publié le :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 17:49

Mise à jour :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 18:09
©Joel Saget/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que la parole de centaine de femmes, victimes de harcèlement sexuel, s'est libérée ces derniers jours, Stéphane Plaza a fait lundi une révélation surprenante au micro de RTL. L'animateur a confié qu'il avait déjà refusé de "faire une gâterie" pour un rôle.

Les femmes ne sont pas les seules concernées par le harcèlement sexuel. Alors que l'affaire Weinstein continue de secouer Hollywood, Stéphane Plaza a fait lundi 16 une révélation surprenante au micro de RTL. Alors que les chroniqueurs des Grosses Têtes étaient en train d'évoquer les agissements du producteur américain, l'animateur de l'émission Maison à vendre a révélé qu'il avait lui aussi été victime de harcèlement sexuel.

"Il y a des hommes qui se font harceler aussi. Pour un rôle, on m'avait proposé de faire une petite gâterie parce que tous les grands comédiens avaient fait comme ça quand j'était jeune pour tourner un film", a-t-il ainsi confié précisant qu'il avait refusé et laissant entendre que la personne en question n'avait pas insisté.

Et l'agent immobilier n'est pas le seul homme à avoir révélé avoir été la cible d'un harceleur. Ainsi, lors d'un entretien accordé à Puremédias.com, le chorégraphe Kamel Ouali a dévoilé qu'on lui avait déjà proposé de coucher pour booster sa carrière. "Je ne dirais pas qui c'était mais plus jeune, quand je dansais mais que je n'étais pas encore chorégraphe, on m'a sollicité plusieurs fois. Je n'ai jamais accepté", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "Quelques années plus tard, j'ai dit à cette personne: +Tu vois, je n'ai pas eu besoin de coucher pour réussir+ et cette personne a répondu: +Ouais mais tu aurais pu aller beaucoup plus vite+".

Ces révélations interviennent alors que des centaines de femmes, victimes de harcèlement sexuel, ont témoigné ces derniers jours, des propos qui font écho à l'affaire Weinstein, le producteur américain accusé de harcèlement, agression ou viol. Pour rappel, le gouvernement a annoncé en début de semaine qu'il préparait pour l'an prochain un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles.

En plein scandale Weinstein, Stéphane Plaza a révélé qu'il avait lui aussi été victime de harcèlement sexuel.


Commentaires

-