Sylvie Tellier: "on a besoin d'une jeune femme qui représente bien sa génération"

Miss France

Sylvie Tellier: "on a besoin d'une jeune femme qui représente bien sa génération"

Publié le :

Mardi 02 Décembre 2014 - 16:58

Mise à jour :

Mercredi 03 Décembre 2014 - 16:29
A quelques jours de l'élection de Miss France, Sylvie Tellier s'est confiée, dans une interview à "FranceSoir", sur les coulisses de cette 68e édition. La directrice générale de la Société Miss France est notamment revenue sur la présence de Valérie Bègue dans le jury de cette année.
©DR
PARTAGER :
-A +A

Comment se sont passés les préparatifs de l'élection de Miss France, notamment la semaine en République Dominicaine?

"La semaine en République Dominicaine s'est très bien passée. Les miss ont passées une semaine au soleil, l'occasion pour elles de prendre un petit peu de couleurs, de se découvrir entre elles et puis de commencer cette préparation avec une belle énergie. En République Dominicaine, elles ont réalisé leur première séance photo avec un professionnel, fait leur première interview avec la presse puis ont visité la République Dominicaine. Sur place, nous avons été accueillis par l'office du tourisme de Punta Cana. L'objectif était aussi qu'elles aillent à la rencontre des Dominicains et qu'elles puissent s'enrichir d'une nouvelle culture et d'une nouvelle expérience".

 

Cette année, le cinéma est à l'honneur pour la cérémonie du 6 décembre. Pourquoi avoir choisi ce thème?

"Pendant trois heures, les miss nous font visiter des univers et nous emmènent avec elles par le biais de dix tableaux chorégraphiés. Le cinéma offre un champ très large de possibilités de réinterprétation, avec des films et des musiques que les Français connaissent. L'année dernière, nous avons fait 8,2 millions de téléspectateurs en moyenne et 9,5 millions en pointe. Miss France touche un public tellement large que le thème du cinéma était vraiment approprié".

 

Cela fait un certain temps que l'on ne donne plus les mensurations des miss. Aujourd'hui, vous privilégiez les têtes bien pleines autant que les têtes bien faites. Etes-vous satisfaite de cette orientation?

"Il faut garder à l'esprit que c'est un concours de beauté. Pour autant, elles sont jugées sur bien d'autres critères. D'ailleurs, en République Dominicaine, elles passent un test de connaissances. Elles sont également jugées sur leur prestation scénique, leur savoir-vivre. Pendant un mois, elles sont encadrées de chaperons qui constatent leur esprit de camaraderie, d'équipe, leur ponctualité, leur sens de l'ordre, leur rapport humain et leur présentation. Ces critères vont nous permettre de soumettre au vote des téléspectateurs une jeune femme qui va être à même d'assurer et d'assumer le titre de Miss France 2015".

 

La réussite du test de culture générale est-il déterminant pour l'élection d'une miss?

"C'est un des critères qui intervient dans la présélection des 12 finalistes (sur 33 miss, NDLR). Il faut être honnête, une jeune femme qui a raté son test part avec un handicap. Par contre, ce n'est pas parce que vous êtes première au test de culture générale que vous êtes automatiquement dans les 12 finalistes. Réduire uniquement Miss France à un test de connaissances serait réducteur. Comme ça le serait si l'élection de Miss France était réduite à un tour de taille. C'est un ensemble de critères. On a besoin d'une belle jeune femme qui représente bien sa génération, qui soit curieuse de la vie et qui ait un minimum de connaissances".

 

Le jury de cette année est un peu surprenant, notamment avec la présence de Valérie Bègue. Lui avez-vous pardonné ses écarts du passé?

"Notre jury n'est pas si différent que d'habitude. Il ne faut pas oublier que Miss France s'adresse à un public tellement large qu'il en faut pour tous les goûts. On a toujours eu un jury très hétéroclite. Tous les ans, nous avons des acteurs, des chanteurs, des humoristes. Et il y a toujours une ancienne Miss France. J'ai vu dans la presse qu'il y avait eu beaucoup de commentaires sur la présence de Valérie Bègue. Effectivement Valérie Bègue a été une miss qui a fait polémique il y a sept ans, lorsque nous avons découvert des photos qui étaient contraires au règlement. A ce moment là, nous l'avons largement sanctionné. Mais depuis des années, Valérie nous a démontré qu'elle est une jeune femme et une mère parfaitement respectable. Elle fait partie de la famille des miss. C'est une jeune femme que nous retrouvons très souvent sur des évènements et qui fait la fierté de l'Organisation Miss France. Cela me semblait parfaitement légitime de l'inviter au jury de Miss France. Elle n'y a jamais participé. Valérie Bègue a fait une erreur, mais on en fait tous à un moment. Je suis la première à pardonner".

 

Certains élus accusent le maire d'Orléans d'avoir gaspillé 400.000 euros en frais d'organisation. Qu'avez-vous à répondre à ces accusations?

"Monsieur le député-maire d'Orléans est libre d'investir son budget comme il le souhaite, surtout que c'est un budget qui n'est pas versé à l'Organisation Miss France mais qui est uniquement injecté en local pour booster son économie autour de l'élection Miss France. J'ai échangé avec Monsieur le maire, qui m'a dit avoir fait un beau retour sur investissement. Il est ravi et ne regrette en aucun cas avoir fait ces investissements".

 

 

Sylvie Tellier, la directrice générale de la Société Miss France.

Commentaires

-