Tiktok: des challenges absurdes, mais aussi de la dénonciation sociale et de l'éducation!

Tiktok: des challenges absurdes, mais aussi de la dénonciation sociale et de l'éducation!

Publié le 09/09/2020 à 10:48 - Mise à jour à 10:54
Raychan / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Malgré des craintes liées à la protection des données, en raison des origines chinoise de la plateforme de vidéos sociales humoristiques Tiktok, l'application est en train de se convertir en outil de dénonciation sociale, qui réalise parfois une véritable mission pédagogique, ou même de service public.

Des TikTokeurs dénoncent la situation des travailleurs agricoles

En quelques semaines, des incendies en Californie ont ravagé plus de 8 000 km2 dans l'Etat américain. Des jeunes travailleurs agricoles ont dû faire face à cette catastrophe, en travaillant avec la fumée mais aussi dans des conditions risquées en pleine crise sanitaire. Lorsque la crise sanitaire a imposé de fermer les écoles et universités, beaucoup de ces étudiants sont allés travailler dans les vastes champs agricoles qui nourrissent une grande partie du pays, pour aider leurs familles impactées par la crise économique.
Ces jeunes de la génération Z, équipés de smartphones et experts de l’utilisation des réseaux, ont alors publié de nombreuses vidéos sur Tiktok pour dénoncer les conditions très difficiles de ce travail dans les champs. Certaines vidéos montrent des mineurs, âgés de huit ans, cueillant des fraises. Beaucoup de travailleurs agricoles sont issus de communautés indigènes du sud du Mexique qui font face à des obstacles encore plus grands pour accéder aux services publics américains et dénoncer les abus du travail. Ils se tournent donc vers les médias sociaux pour mettre en lumière l'exploitation qu'eux-mêmes et les membres de leurs communautés endurent.
Le média américain Vice traite ce sujet, et attire l’attention sur un compte Instagram qui couvre en direct les conditions de travail au sein des champs de raisin, mais aussi les mauvaises conditions des jeunes américains pour suivre l'école en ligne . Ces vidéos ont permis de mettre en place des campagnes de collecte de fonds pour acheter des masques pour les travailleurs saisonniers et des fournitures scolaires pour les enfants.

Ces campagnes menées sur les réseaux sociaux semblent indispensables pour dénoncer injustices vécues par les travailleurs agricoles, qui sont connues, mais qui laissent les sociétés américaines et européennes indifférentes. La situation des travailleurs agricoles est aussi très préoccupante en Europe: cet été, en Espagne, un ouvrier agricole migrant travaillant dans un champ de pastèques fut abandonné, mort suite à un coup de chaleur, à l'extérieur d'un centre médical. 

Les médecins et infirmières se tournent aussi vers TikTok pour combattre les mythes du Covid

TikTok n’est plus un espace réservé seulement aux adolescents, ou aux challenges dangereux, comme le malheureux “Benadryl challenge”, qui a coûté la vie à une jeune américaine de 15 ans , des médecins et personnels médicaux se lancent aussi sur la plateforme, et pas seulement pour faire des vidéos des chorégraphies . Ils publient aussi des conseils et des avis professionnels.
Une infirmière d’un grand hôpital de Boston, Christina Kim, par exemple, explique dans une vidéo que contrairement à de nombreuses rumeurs, "Le port d'un masque n'affectera pas votre oxygénation ou ne causera pas un empoisonnement au dioxyde de carbone ".  La vidéo a depuis été visionnée 1,7 million de fois. Christina Kim, qui travaille dans un hôpital universitaire, a un approche didactique pour démonter quelques mythes liés au coronavirus.
Le Cardiologue Christian Assad  utilise aussi son compte pour convertir les patients à des modes de vie plus sains et ainsi combattre l’obésité, très importante aux États-Unis.

L'éducation se fera-t-elle un jour aussi sur Tiktok?

Les médecins voient déjà Tiktok comme une plateforme permettant de toucher une audience beaucoup plus large que celle qu’ils peuvent aider en consultation. Les professeurs eux aussi ont commencé à s'adresser à leurs élèves là où ils passent le plus leur temps: les réseaux sociaux. C’est le cas de Timothée, un prof de physique-chimie en lycée, qui a fait le buzz grâce à ses vidéos inspirées de son métier où il se moque gentiment de ses élèves . Mais on peut aussi faire aimer les maths grâce à Tiktok. C'est le cas du compte d’Alexis Loveraz, un adolescent americain qui  est devenu un vrai prof en partageant des tutos de mathématiques, chimie ou encore physique pour les jeunes. La preuve que les réseaux sociaux ne sont pas que des déversoirs de haine et de fake news, et qu'ils ont encore beaucoup à nous apprendre.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des jeunes, équipés de smartphones et experts de l’utilisation des réseaux, ont publié de nombreuses vidéos sur Tiktok pour dénoncer les conditions très difficiles de ce travail dans les champs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-