"TPMP": après Matthieu Delormeau, c'est Enora Malagré qui annonce son désir de se lancer en politique (vidéo)

"TPMP": après Matthieu Delormeau, c'est Enora Malagré qui annonce son désir de se lancer en politique (vidéo)

Publié le :

Samedi 13 Mai 2017 - 12:50

Mise à jour :

Samedi 13 Mai 2017 - 12:57
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Enora Malagré bientôt candidate lors d'une élection? C'est en tout cas ce que l’animatrice de 36 ans a avoué vendredi sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Son confrère Matthieu Delormeau avait déjà laissé entendre un souhait similaire.

La tendance au "renouvellement" de la classe politique à l'approche des législatives les 11 et 18 juin prochains donnent visiblement des idées aux chroniqueurs de Touche pas à mon poste (TPMP). Alors que l'équipe de chroniqueurs débattaient vendredi 12 autour de la table sur la candidature de l'humoriste et imitateur Gérald Dahan, Cyril Hanouna a demandé à sa bande si certains d'entre eux étaient tentés par l'aventure des urnes.

Et c'est Enora Malagré qui a alors pris immédiatement la parole pour exprimer sans détour sa volonté de se lancer un jour dans une carrière politique. "Moi, je pourrais! Je vous jure!" lance, souriante mais sans plaisanter le moins du monde, l'animatrice de 36 ans. Elle a d'ailleurs livré quelques détails: "Je pourrais m'engager en politique, pas à un stade très élevé, mais j'ai deux, trois choses qui me tiennent à cœur". Une déclaration sincère qui a été rapidement interrompue par une plaisanterie de Cyril Hanouna raillant la taille des pupitres derirère lesquels devra s'adresser la (future) candidate, du fait de sa carrure relativement menue.

Ce n'est en tout cas pas la première fois qu'un chroniqueur de TPMP envisage, et affirme, vouloir se lancer dans la politique. Matthieu Delormeau, habituel souffre-douleur (et admirateur inconditionnel d'Emmanuel Macron) de l'équipe avait déjà déclaré en avril que "dans trois, quatre, cinq ans" il se lancerait. Ce qui avait immédiatement provoqué des plaisanteries douteuses de ses "collègues". Il a réaffirmé lors de l'émission de vendredi sa volonté, et a de nouveau été moqué (soupçonné de vouloir rallier un parti imaginaire nommé "la Fesse insoumise"....)

Gérald Dahan, lui, qui est réellement candidat, va se présenter sous la bannière de La France insoumise (le mouvement de Jean-Luc Mélenchon) dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine.

La chroniqueuse a assumé son ambition sur le plateau.


Commentaires

-