TPMP: le Conseil d'Etat annule la sanction imposée après un canular se moquant de Matthieu Delormeau

Victoire

TPMP: le Conseil d'Etat annule la sanction imposée après un canular se moquant de Matthieu Delormeau

Publié le :

Lundi 18 Juin 2018 - 19:19

Mise à jour :

Lundi 18 Juin 2018 - 19:20
Ce lundi, le Conseil d'Etat devait se prononcer sur trois sanctions imposées par le CSA contre des émissions de Cyril Hanouna sur C8. Dans l'un des dossier -un canular cruel et angoissant pour le chroniqueur Matthieu Delormeau- la justice a décidé d'annuler la décision de l'autorité administrative.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est une victoire en justice pour Cyril Hanouna. Le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative française, a annulé l'une des sanctions que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait imposée à l'émission Touche pas à mon poste (TPMP). Deux autres sanctions ont cependant été confirmées.

En novembre 2016, l'animateur-producteur de l'émission phare de C8 avait piégé son chroniqueur Matthieu Delormeau (déjà régulièrement moqué par des plaisanteries douteuses sur son homosexualité) en lui faisant croire qu'il était responsable de la mort d'un homme, et exigeant de lui qu'il en porte la responsabilité, provoquant une angoisse non feinte de l'intéressé. Le CSA avait estimé que la chaîne avait "gravement méconnu son obligation de faire preuve de retenue dans la diffusion d'images susceptibles d'humilier les personnes" et avait imposé une semaine sans possibilité de diffuser de la publicité, alors que TPMP est le plus gros pourvoyeur de revenus des annonceurs pour C8.

Le Conseil d'Etat a donc estimé ce lundi 18 que la séquence "n'avait pas été montré sous un jour dégradant, humiliant ou attentatoire à sa dignité" pour Matthieu Delormeau. La sanction est donc annulée. Reste à savoir si C8 va pouvoir récupérer le manque à gagner d'une semaine sans publicité dans sa case horaire la plus rémunératrice.

Lire aussi - "TPMP": Cyril Hanouna est-il en train de pousser Matthieu Delormeau vers la sortie?

La plus haute juridiction administrative a par contre validé deux autres sanctions du CSA. La première lorsque Cyril Hanouna avait forcé Capucine Anav à lui toucher le sexe alors qu'elle avait les yeux fermés (sanction: deux semaines sans publicité), une seconde pour un canular homophobe dans une autre émission de Cyril Hanouna diffusée en mai 2017. Considérée par le CSA comme ayant "gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations", cette séquence avait valu à la chaîne une amende de trois millions d'euros.

L'une des sanctions imposées à l'émission de Cyril Hanouna a été annulée.

Commentaires

-