"TPMP": le CSA prendra une sanction contre l'émission après l'agression causée par Jean-Michel Maire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"TPMP": le CSA prendra une sanction contre l'émission après l'agression causée par Jean-Michel Maire

Publié le 22/11/2016 à 16:28 - Mise à jour à 16:52
©Capture d'écran Voici
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mercredi, le Conseil supérieur de l'audiovisuel rendra sa décision suite à l'agression sexuelle dont s'est rendu coupable Jean-Michel Maire sur le plateau de "TPMP". L'incident est survenu lors du marathon télévisuel de Cyril Hanouna, "Les 35 heures de Baba".

Le 13 octobre dernier, alors que Cyril Hanouna présentait Les 35 heures de Baba, l'un de ses chroniqueurs, Jean-Michel Maire, avait embrassé Soraya Riffy sur la poitrine contre son gré. Accusé d'agression sexuelle par bon nombre de téléspectateurs et d'internautes, c'est maintenant au tour du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de se saisir de l'affaire. Laurence Rossignol, ministre du Droit des femmes, ainsi que plusieurs associations féministes avaient également saisi l'autorité française de régulation de l'audiovisuel.

Le CSA avait reçu plus de 2.000 signalements et avait même lancé une procédure contre la chaîne C8.

"Il est clair qu'une mesure sera prise" a alors déclaré, ce mardi 22, Olivier Schrameck président du CSA au micro de Thomas Joubert sur Europe 1 dans Le grand direct des médias. Il a également déclaré: "je fais la part de l'humour, du pastiche. Mais lorsqu'il y a des anomalies, des débordements, qui transforment la distraction en avilissement, il est légitime d'intervenir".

Début novembre, Olivier Schrameck avait déclaré au micro de France Bleu Poitou que le CSA ne pouvait passer de l'avertissement à la sanction"que si des faits de même nature ont été commis durant une période postérieure". L'homme a jugé: "qu'une émission pour être distrayante ne doit pas être pour autant avilissante" et a promis une réaction: "nette et ferme (...) dans les semaines à venir".

L'autorité française de régulation de l'audiovisuel avait également jugée d'humiliante la séquance où Matthieu Delormeau, chroniqueur de TPMP, avait reçu des nouilles dans les sous-vêtements. Les soucis s'accumulent pour Jean-Michel Maire qui avait été placé en garde à vue, il y a plusieurs semaines, dans une affaire de trafic de cocaïne comme étant "simple" consommateur.

Cependant, le CSA a déjà fait cinq mises en demeure à l'égard de TPMP mais jamais l'émission ou la chaîne C8 n'ont été sanctionnés.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


A propos de cette scène, le CSA avait reçu plus de 2.000 signalements et avait même lancé une procédure contre la chaîne C8.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-