TPMP: Nabilla, Matthieu Delormeau et Delphine Wespiser dérapent sur le viol (vidéo)

TPMP: Nabilla, Matthieu Delormeau et Delphine Wespiser dérapent sur le viol (vidéo)

Publié le :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 20:13

Mise à jour :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 20:23
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeudi sur "Touche pas à mon poste" ("TPMP"), les chroniqueurs débattaient sur la polémique provoquée par Fun Radio et son sondage douteux sur des relations sexuelles imposées à une partenaire pendant son sommeil.

L'émission Touche pas à mon poste (TPMP) a-t-elle commis un dérapage l'ayant menée jusqu'à la relativisation du viol? Le programme diffusé le jeudi 25 a en effet créé la polémique et, selon une information du Huffington Post, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a recueilli 650 plaintes de la part de téléspectateurs.

Les chroniqueurs débattaient d'une question qui a agité les médias cette semaine: le sondage douteux de la radio Fun Radio sur le thème "Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l'amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal?". Les auditeurs débattaient pour savoir si une relation sexuelle avec un partenaire endormi est "réellement" un viol. Et c'est, non pas la question, mais la position de Fun Radio qui devait être débattue sur l'émission TPMP.

Gilles Verdez a dans un premier temps pris la parole pour "allumer" la radio qui fait selon "l'apologie du viol" allant jusqu'à demander sa fermeture. Mais d'autres, réagissant à cette position de fermeté qu'ils jugeaient excessive, ont dérapé.

Voir aussi: Polémique autour d'un sondage de Fun Radio sur le consentement sexuel

Delphine Wespiser, ex-Miss France 2012, qui fait ses débuts à la télé comme chroniqueuse depuis septembre s'est laissée aller à un douteux "des choses qui se font quand l'une ou l'autre des personnes dorment, c'est tout à fait mignon, c'est tout à fait sympa". Mais c'est ensuite Nabilla qui va provoquer un malaise qui va même pousser Cyril Hanouna à se prendre la tête dans les mains. L'influenceuse va faire part de son incompréhension: "Ce que je comprends c'est comment on peut savoir si elle est d'accord ou pas, étant donné qu'elle dort?" Moment de gêne sur le plateau.

Matthieu Delormeau, lui, va attaquer frontalement Gilles Verdez qui selon lui utilise abusivement le mot "viol": "Employer le mot viol pour ça (une relation avec une partenaire endormie, NDLR), c'est une honte pour les gens qui se font violer. Il y a des gens qui se font violer, on sait vraiment ce que c'est que le viol. 99% des gens ont compris la question: c'est réveiller sa copine qui a envie de dormir et pas envie de faire l'amour. C'est pas un viol en l'attachant, en la contraignant". Fin du débat. Et début des plaintes pour l'émission produite et présentée par Cyril Hanouna, déjà lourdement condamnée par le passé pour ses dérapages, et un canular homophobe qui avait visé le même Matthieu Delormeau, et avait entraîné à l'époque, en 2016, presque 40.000 plaintes auprès du CSA.

Lire aussi:

TPMP: Cyril Hanouna révèle le numéro d'Omar Sy en direct

TPMP: Hanouna menace Chabat en direct (vidéo)

Plusieurs chroniqueurs de TPMP ont tenu des propos choquants sur le viol.

Commentaires

-