"TPMP": un lycéen qui explique aimer son lycée se fait traiter de "lèche-cul" dans l'émission, les réseaux sociaux s’énervent (VIDEO)

"TPMP": un lycéen qui explique aimer son lycée se fait traiter de "lèche-cul" dans l'émission, les réseaux sociaux s’énervent (VIDEO)

Publié le :

Vendredi 31 Mars 2017 - 15:26

Mise à jour :

Vendredi 31 Mars 2017 - 15:43
Dans une séquence de l'émission de "TPMP" mercredi, Camille Combal a montré les images d'une télé locale où un jeune expliquait avec enthousiasme son amour pour son lycée (où les résultats sont excellents). Il a été moqué sur le plateau.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'émission Touche pas à mon poste (TPMP) est habituée aux polémiques sur les dérapages des chroniqueurs, ou... à l'encontre des chroniqueurs. Mais l'émission de mercredi de C8 qui prétend vouloir décortiquer la télé a sérieusement dérapé et s'est fait conspuer sur les réseaux sociaux.

C'est lors de la séquence dite du "Poste de surveillance" animée par Camille Combal que les faits se déroulent. Au menu de la pastille, des images de la chaîne TV7 Bordeaux, une télévision locale qui, comme son l'indique, couvre les actualités de la région Aquitaine, lors d'un reportage effectué au lycée (privé) Sainte-Marie Bastide de Bordeaux. Particularité de l'établissement? Il affiche un flatteur 98% de réussite au baccalauréat.

Un élève du lycée livre son témoignage. Bon élève en classe de Terminale L, doté d'une élocution claire et vivante montrant qu'il ne récite pas mais qu'il pense son témoignage, le jeune Quentin Faugeras livre un message plein d'enthousiasme: "Ce lycée est extraordinaire, a-t-il assuré avec une parfaite élocution. Je suis arrivé en troisième, je ne m’attendais absolument pas à ce que j’allais voir. La pédagogie, l’enseignement… J’arrive vraiment à comprendre. Les profs se mettent à notre place et à notre portée. C’est vraiment bien".

Si les images plaisent beaucoup à TV7, sur C8, visiblement, on préfère en rire. Ou plutôt s'en moquer. Camille Combal commente en effet les images d'un "Sur la chaîne locale TV7, ils ont trouvé le plus gros fayot de l’histoire de l’Éducation nationale, impossible que ce gars ne soit pas délégué de classe" qu'il imagine spirituel. Les images se concluent des images du jeu Motus, dont le but est de trouver des mots dont n'apparaissent que quelques lettres, et où une candidate propose "lèche-cul", décrivant, sans le dire directement, ce que l'on pense sur TPMP de quelqu'un comme Quentin Faugeras.

Sur les réseaux sociaux, c'est plutôt le malaise qui prévaut. Le reproche principal? La méchanceté gratuite envers un élève dont le tort est d'apprécier son établissement scolaire. Plusieurs commentateurs sur Twitter en profiteront pour rappeler que l'intelligence et la culture ne sont pas des valeurs cardinales dans la principale émission de la chaîne possédée majoritairement par le groupe Bolloré.

 

Un autre rappelle de manière mordante un épisode peu glorieux de TPMP, celui lors duquel Cyril Hanouna s'esclaffait après avoir introduit dans le slip de Matthieu Delormeau des nouilles.

 

Le lycéen a eu le tort, selon "TPMP", d'expliquer pourquoi il appréciait son lycée bordelais.


Commentaires

-