Trou noir: l'ingénieure Katie Bouman victime de cyber-harcèlement

Trou noir: l'ingénieure Katie Bouman victime de cyber-harcèlement

Publié le :

Lundi 15 Avril 2019 - 18:17

Mise à jour :

Lundi 15 Avril 2019 - 18:41
© - / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'ingénieure Katie Bouman, qui a contribué à prendre la photo du trou noir révélée mercredi 10, est victime de cyber-harcèlement sur Internet. Elle est entre autre accusée de prendre à son profit le travail de toute une équipe de chercheurs.

Alors qu'elle a participé à l'une avancée sans précédent dans l'histoire de l'astronomie, elle est harcelée sur Internet. Katie Bouman est la cible de nombreuses attaques, sur les réseaux sociaux notamment, après la révélation de la première photo d'un trou noir jamais prise par l'homme.

La jeune femme fait partie de l'équipe de 200 scientifiques qui a permis la photographie du trou noir de la galaxie Messier 87.

Elle a fait le buzz en publiant une photo d'elle sur les réseaux sociaux. Enthousiaste, elle posait devant son écran d'ordinateur alors que la photographie historique apparaissait progressivement sur l'écran de son ordinateur.

A voir aussi: Google célèbre la première photo prise d'un trou noir avec un Doodle

Elle a alors reçu de nombreux messages d'encouragement et de félicitation mais rapidement, des internautes ont entrepris de la harceler.

Ainsi sa page Wikipédia a été modifiée. Le texte, depuis signalé, présentait l'ingénieure comme "quelqu’un qui n'est même pas professeur adjoint n’est certainement pas remarquable en tant que scientifique".

De très nombreux faux comptes Twitter et Instagram ont aussi été créés pour propager une fausse information assurant qu'un de ses collègues, Andrew Chael, avait écrit "850.000 des 900.000 lignes de code" de l'algorithme qui a permis la reconstitution de la photographie.

Le développeur s'est d'ailleurs insurgé contre l'information visant à dénigrer le travail de sa collègue. "Je suis ravi que Katie soit reconnue pour son travail et qu’elle inspire des gens comme exemple du leadership des femmes dans les STIM (Science, technologie, ingénierie et mathématiques ndlr.)", a-t-il tenu à faire savoir.

Mais le harcèlement contre la scientifique ne s'est pas arrêté là et une vidéo YouTube expliquait que la jeune femme recevait "100% des crédits" quant à la photographie de ce trou noir alors qu'elle n'avait fait que "6%" du travail.

Katie Bouman est heureusement soutenue par ses collègues et de nombreux internautes qui ont tenu à saluer son travail et à condamner les attaques dont elle faisait l'objet.

A lire aussi:

Le monde admire pour la première fois un trou noir

Katie Bouman, qui a contribué à la révélation de la première photographie d'un trou noir, est victime de cyber-harcèlement.


Commentaires

-