Un éclairagiste chauffe le public malgré lui (VIDEO)

Un éclairagiste chauffe le public malgré lui (VIDEO)

Publié le :

Lundi 11 Juillet 2016 - 15:52

Mise à jour :

Mardi 12 Juillet 2016 - 10:57
Une scène inhabituelle a eu lieu samedi au festival Garorock. Le technicien lumières du groupe Deluxe a remonté à bloc le public en effectuant des gestes pour vérifier les éclairages. Tous les festivaliers l'ont imité, si bien qu'il a fini par se prêter au jeu...
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il était temps que les techniciens lumières, hommes de l'hombre des concerts et festivals, aient enfin leur moment de gloire. Ce moment a été capturé le samedi 2, lors du concert de Deluxe au festival de Garorock, situé dans le sud de la France, à Marmande.

Sur scène pour vérifier les lumières, l'éclairagiste du groupe électro français, Nicolas Terrien, a réalisé une série de mouvements. Pendant ce rituel, il effectue une gestuelle bien particulière: bras vers le haut, le bas, sur le côté, mains croisées, comme s'il procédait à une danse. Pour le public, il n'en fallait pas plus: ses gestes ont été rapidement singés par la foule compacte qui n'attendait que d'être chauffée avant le concert. Ils n'ont d'ailleurs pas hésité à l'ovationner à chaque changement de bras ou de placement. Loin de se laisser décontenancer par cette folie mimétique, le technicien s'est laissé porter par la vague en entamant une chorégraphie improvisée, reprise en cœur par les festivaliers.

Le groupe de musique Deluxe l'a ensuite publié sur son compte Facebook, aimé plus de 12.000 fois depuis. "Quant ton technicien lumière Nico Terrien met le FEU à Garorock Festival pendant le lightcheck avant que tu montes sur scène! Les gars étaient trop chauds!", s'est réjoui le groupe, visiblement très heureux de la chaleur du public. Ils ont d'ailleurs remercié le technicien et ont proposé de l'embaucher pour chaque première partie de la tournée.

Quelques minutes plus tard, le groupe était sur scène et le public, après une chorégraphie digne de celle des Vikings de l'Euro, était remonté à bloc. Il en faut parfois peu pour remuer les foules. 

(Voir ci-dessous la vidéo du chauffeur de salle malgré lui):

 

L’éclairagiste, habituel homme de l'ombre, était en pleine lumière.


Commentaires

-