Un futur en réalité augmentée infernal (VIDEO)

Un futur en réalité augmentée infernal (VIDEO)

Publié le :

Lundi 06 Juin 2016 - 15:11

Mise à jour :

Jeudi 09 Juin 2016 - 10:00
"Hyper-Reality", court métrage de Keiichi Matsuda où le monde est dominé par la réalité augmentée, questionne les nouvelles technologies modifiant la perception qui prennent de plus en plus de place dans la vie quotidienne. Dans ce film perturbant, il montre ce que pourrait devenir le monde si le virtuel prenait le dessus.
©Capture d'écran/Vimeo
PARTAGER :

Marnie Williams

-A +A

Hyper-Reality, un court métrage de l'artiste londonien Keiichi Matsuda publié au début du mois de mai 2016 sur le site Vimeo, présente une vision de l'avenir provocante et kaléidoscopique où les réalités physiques et virtuelles ont fusionné et la ville est saturée de médias. Il explique sur son site que le monde avance vers une technologie omniprésente, enveloppant chaque aspect de la vie. Elle sera inhérente à n'importe quelle interaction, expérience, en offrant des possibilités incroyables, tout en contrôlant notre manière de percevoir et de comprendre le monde.

L'initiative a pu voir le jour par le "crowdfunding" (financé de manière participative) sur la plateforme Kickstarter. Après avoir récolté près de 30.000 euros, l'artiste a pu enclencher ce projet, filmé à Medellin (Colombie) qui avait été nommée en 2012 ville la plus innovante du monde par le Wall Street Journal.

Ce film d'anticipation témoigne d'un monde en réalité augmentée, où grâce à des lunettes ou encore des lentilles de contact connectées, intégrant l'écran à l'oeil, la perception de la vie serait comme dans un jeu vidéo. A chaque croisement de rue, des flèches multicolores indiqueraient la direction à prendre, des publicités et bons de réductions virtuels surgiraient aux coins des vitrines.

L'environnement réel est masqué par un amoncellement de sollicitations virtuelles très dérangeantes sous forme d'hologrammes.

Le personnage principal, Juliana est ici filmée en caméra subjective. Elle se trouve dans un bus et se rend au travail. En jouant à un jeu, elle reçoit un appel de son "gourou inspirationnel" qui lui indique "vous êtes en retard! Dépêchez-vous!". Juliana se plaint "mais j'ai une formation de professeure et je travaille dans un supermarché, n'avez-vous pas un autre travail pour moi?". Le gourou lui rétorque "faîtes confiance à l'application, elle sait ce qui est bon pour vous". Très vite, il est clair que dans ce possible futur, le plus important est d'avoir des "points" remplaçant notre monnaie actuelle calculant notre abilité à bien travailler, sociabiliser etc.

Keiichi Matsuda a réalisé ce film en espérant créer un débat et dans un but philosophique, car Juliana ne se plait pas dans son métier et demande au moteur de recherches holographique "qui suis-je?", "où vais-je?", ce dernier ne lui répondant que par des données factuelles. Ce court métrage peut sembler familier, car la protagoniste est encerclée de publicités ciblées, de notifications, de listes de choses à faire, lui rappelant que sa vie est mesurée par-delà son contrôle.

(Voir ci-dessous le film d'anticipation de Keiichi Matsuda): 

 

Dans ce décor en réalité augmentée, le personnage a du mal à se retrouver.


Commentaires

-