Une journaliste allemande menacée pour avoir tweeté "les Nazis dehors"

Une journaliste allemande menacée pour avoir tweeté "les Nazis dehors"

Publié le :

Lundi 07 Janvier 2019 - 19:45

Mise à jour :

Lundi 07 Janvier 2019 - 19:54
© NICOLAS ASFOURI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La Journaliste allemande Nicole Diekmann a été la cible d'un torrent d'insultes et de menaces depuis le 1er janvier dernier après avoir tweeté "les Nazis dehors" et ironisé sur la définition du terme. Elle a également reçu de nombreux messages de soutien suite ce déferlement de haine.

"Les Nazis dehors" ("Nazis raus" en version originale): une expression utilisée depuis des décennies en Allemagne pour exprimer la volonté de ne plus jamais revoir le fascisme et le racisme au pouvoir, mais dont l'utilisation a valu un torrent d'insultes et même des menaces à une journaliste allemande. En réponse, des anonymes mais aussi des confrères et médias ont repris l'expression en signe de soutien.

Nicole Diekmann, correspondante pour la chaîne de télévision allemande ZDF, avait lâché les deux mots sur son compte Twitter le 1er janvier. Si l'expression "Nazis raus" n'est donc pas nouvelle, elle est aujourd'hui notamment utilisée par les opposants à l'AfD (Alternative fur Deutschland), parti d'extrême droite qui a connu en quelques années une ascension fulgurante et a été pointé du doigt pour ses débordements racistes ou références au nazisme. Certains jugent néanmoins que le terme "nazis" est trop facilement employé.

Voir: Allemagne - le chef de l'AfD accusé de paraphraser Hitler

Face à l'ambigüité de l'expression, un internaute a donc demandé à la journaliste de préciser sa pensée et d'expliquer qui étaient selon elle les "Nazis". Souhaitant ironiser sur la question, Nicole Diekmann a répondu qu'il s'agissait de "celles et ceux qui ne soutiennent pas les Verts".

Certains n'ont pas compris la plaisanterie ou l'ont trouvée d'un goût douteux, mais d'autres sont allés beaucoup plus loin. Insultes, propos sexistes, menaces de mort ou de viol... La journaliste a été la cible d'un déferlement de haine.

En réaction cependant, nombre d'internautes et même certains journaux ont publié un simple "Nazis raus" sur leur compte Twitter. Nicole Diekmann a chaleureusement remercié dimanche 6 ceux qui la soutiennent, jugeant que ces réactions "sauvent la réputation des réseaux sociaux".

Lire aussi:

Un chant nazi retentit, la police met fin au concert

Fils de Boris Becker: l'AfD sanctionne un de ses députés pour un tweet raciste

Allemagne: jugé, un ancien garde de camp nazi pleure face aux victimes

La journaliste allemande Nicole Diekmann avait tweeté avec ironie que tous ceux qui ne soutiennent pas les Verts sont des Nazis.


Commentaires

-