Une présentatrice compare son collègue noir à un gorille (vidéo)

Une présentatrice compare son collègue noir à un gorille (vidéo)

Publié le :

Mercredi 28 Août 2019 - 14:53

Mise à jour :

Mercredi 28 Août 2019 - 15:01
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La présentatrice d'une chaîne locale des Etats-Unis a présenté ses excuses après avoir comparé en direct son collègue, un homme noir, à un gorille montré à l'antenne.

C'est une remarque raciste qui a particulièrement blessé la personne concernée. Une présentatrice d'un journal télévisé de la chaîne locale Koco d'Oklahoma City (centre des Etats-Unis), Alex Housden, a comparé son collègue noir, Jordan Hackett, à un gorille jeudi dernier. Le lendemain, elle a présenté, en larmes, ses excuses à la victime.

Comme l'explique NBC News, qui rapporte l'information, après la diffusion d'un reportage un jeune gorille du zoo de la ville, Alex Housden s'est tournée vers son collègue et lui a lancé "Il te ressemble un peu quand tu prends une photo".

Une réflexion qui a provoqué des réactions outrés sur les réseaux sociaux.

Lire aussi - Accusations de racisme: une Miss écartée pour ses cheveux crépus et sa couleur de peau?

En pleurs, elle a présenté ses excuses le lendemain des faits en présence de Jordan Hackett. "J'ai dit quelque chose hier qui était inconsidéré, c'était inapproprié, et j'ai fait mal à des gens. Je veux te dire, du fond de mon cœur, que je m'excuse pour ce que j'ai dit. Je sais que ce n'était pas bien et je suis vraiment désolée", a expliqué Alex Housden.

"Et je veux que tu saches que je comprends à quel point je t'ai fait mal et combien je t'ai fait mal", a-t-elle dit en se tournant vers Jordan Hackett.

"J'accepte vos excuses et j'apprécie vos excuses", a-t-il expliqué avant de de reconnaître que les mots l'avaient "profondément blessé". Et d'ajouter:"Nous devons comprendre les stéréotypes. Nous devons comprendre d'où nous venons les uns les autres et les mots qui peuvent blesser, les mots qui font du mal. Nous devons trouver un moyen de remplacer ces mots par de l'amour et des expressions de soutien".

Voir:

Un Diner presque parfait: une scène de racisme ordinaire crée la polémique

Étretat: un père de famille accuse un restaurant de racisme et d'islamophobie

Racisme, et image volée: la campagne de Civitas suscite l'indignation

Elle avait comparé en direct son collègue, un homme noir, à un gorille


Commentaires

-