Viol: une internaute et son chien dénoncent avec humour ceux qui blâment les victimes (photo)

"Elle l'a bien cherché"

Viol: une internaute et son chien dénoncent avec humour ceux qui blâment les victimes (photo)

Publié le :

Mercredi 02 Août 2017 - 18:34

Mise à jour :

Mercredi 02 Août 2017 - 18:42
Les victimes de viol sont encore trop souvent jugées en partie responsables de leur agression dès lors qu'elles portaient des tenues sexy. Une situation qu'une internaute américaine, elle même victime par le passé, a dénoncé fin juillet dernier en montrant que son pitbull était visiblement mieux éduqué que ces personnes. Son message a fait le buzz.
©Facebook/Bree Wiseman
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour dénoncer le viol et ceux qui en attribuent la responsabilité aux victimes, une internaute américaine, elle même victime d'un viol, a fait appel à son chien, à un steak et à l'humour. Une idée qui a vite fait le tour de la tour des réseaux sociaux à travers le monde.

Bree Wiseman souhaitait ainsi répondre à l'idée que les femmes qui se font violer alors qu'elles portent des tenues sexy l'ont quelque part "un peu chercher", et à ceux qui excusent les violeurs pour les même raisons.

Alors, pour expliquer à ces personnes que le simple fait de voir quelque chose ne donne pas le droit de se l'approprier, elle a décidé de prendre son chien à témoin. Sur sa publication Facebook on voit l'animal assis dans un salon, alors qu'un apetissant steak se trouve sur la table basse.

"A ceux qui disent que les femmes se font violerà cause de la façon dont elles s'habillent. Voici mon chien. Son plat préféré est le steak. Il est à hauteur de vue de mon assiette. Il n'ira pas plus près car je lui ai dit non. Si un chien se conduit mieux que vous, vous devriez réévaluer votre vie", peut-on lire sur ce post daté du 19 juillet dernier.

Entre la publication et ce mercredi 2, celui-ci a été "liké" près de 200.000 fois, partagé plus de 300.000 fois et a vite fait le tour du monde. Ce pour quoi Bree Wiseman a remercié les internautes jeudi 27.

Selon une étude de 2016 sur la perception du viol en France -la première en la matière-, quatre Français sur dix estiment que la responsabilité du violeur est moindre si la victime se montre aguichante. De même flirter, adopter une attitude séductrice, accepter d'aller seule chez un inconnu, constitue aussi pour plus d'un quart des Français-e-s (27%) un motif de déresponsabilisation du violeur, sur le mode "Elle l'a bien cherché...".

Elle même violée par le passé, Bree Wiseman a démontré que son chien était mieux éduqué que certains hommes.

Commentaires

-