"The Voice": une candidate fait polémique suite à ses propos sur l'attentat de Nice

"The Voice": une candidate fait polémique suite à ses propos sur l'attentat de Nice

Publié le :

Lundi 05 Février 2018 - 17:00

Mise à jour :

Lundi 05 Février 2018 - 17:11
Une candidate de "The Voice", qui a fait sensation lord de la dernière émission, suscite actuellement la polémique suite à des tweets controversés sur le terrorisme. Philippe Vardon, le vice-président du FN de la région PACA, a demandé son exclusion du programme.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle a 22 ans et fait déjà parler d'elle. Alors que la nouvelle saison de The Voice vient à peine de débuter, une candidate d'origine syrienne, prénommée Mennel, a déjà bouleversé les coachs en interprétant "Hallelujah" en anglais et en arabe. Mais la jeune femme à la voix d'or a également été la cible de nombreuses critiques, certains l'accusant de remettre en cause les attentats islamistes en France.  

Depuis sa prestation, plusieurs de ses tweets, dans lesquels elle s'exprimait sur le terrorisme, ont refait surface. Et l'un d'eux, posté au lendemain de l'attentat de Nice qui avait fait 86 morts et des centaines de blessés, a particulièrement fait réagir. "C'est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le +terroriste+ prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai que quand on prépare un sale coup, on n'oublie surtout pas de prendre ses papiers", avait-elle écrit sur le réseau social ajoutant le hashtag #PrenezNousPourDesCons.

Un post qui a notamment fait bondir Philippe Vardon, le vice-président du FN de la région PACA. "De tels propos sont une véritable insulte aux victimes de l’attentat du 14 juillet, aux 86 morts et 458 blessés, et à leurs proches. C’est au fond une insulte à notre ville entière", a-t-il déclaré par le biais d'un communiqué expliquant qu'il avait contacté Gilles Pélisson (le PDG de TF1) et la direction d'ITV Studios France (la société qui produit l'émission) pour leur demander son exclusion du programme. "On ne peut accepter qu’elle soit ainsi offerte en modèle à toute une partie de notre jeunesse, sans être confrontée à ses déclarations", a-t-il notamment ajouté. 

Lire aussi - Télévision: "The Voice" écrase la concurrence et offre quelques bons moments... mais perd du terrain (vidéo)

Outre ce post, certains reprochent à la candidate d'avoir écrit un message similaire suite à l'assassinat du Père Jacques Hamel à Saint-Etienne du Rouvray. Mais aussi son soutien à Dieudonné et à l'islamologue Tariq Ramadan ou encore sa proximité avec l'ONG Barakacity, accusée à de nombreuses reprises de soutenir les djihadistes en Syrie. Depuis, son compte Twitter et sa page Facebook ont été désactivés.

Une candidate de "The Voice" suscite actuellement la polémique après des tweets controversés.


Commentaires

-