Banderole pro-Palestine à l'Eurovision: que risque l'Islande

Banderole pro-Palestine à l'Eurovision: que risque l'Islande

Publié le :

Lundi 20 Mai 2019 - 12:57

Mise à jour :

Lundi 20 Mai 2019 - 13:02
©Jack Guez/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le groupe Islandais à l'Eurovision a brandi durant le show une banderole pro-Palestine, alors que l'évènement était organisé à Tel-Aviv. Les organisateurs ont dit réfléchir à une sanction.

L'un des évènements marquants de l'Eurovision 2018 ne relevait pas de la performance artistiques mais du politique. Certaines tensions diplomatiques s'était en effet invitée dans l'évènement qui avait cette année lieu à Tel-Aviv, sur fond de critique de la politique israélienne.

Le groupe Hatari, représentant l'Islande, s'est en effet affiché avec des banderoles aux couleurs de la Palestine, type de gestes particulièrement mal accueilli par l'Etat hébreux. La rumeur avait d'ailleurs couru avant le concours que les Islandais ne se verraient même pas autoriser à entrer sur le territoire en raison de leurs prises de positions passées.

Voir: Eurovision: la retransmission en ligne piratée par une fausse alerte à la roquette

Le geste n'a pas plus à l'organisation du concours qui met chaque année un point d'honneur à ne froisser personne, le plus souvent sans succès. Parfois ce ne sont que des sous-entendus qui sont l'enjeu de tensions, mais le geste était cette fois sans équivoque, ce qui pourrait pousser l'Union européenne de Radio-télévision (UER) à sévir.

Celle-ci a d'ailleurs fait savoir que les membres d'Hatari avaient directement contrevenu aux règles du concours et que les conséquences allaient être étudiées. Des conséquences qui pourraient être nulles ou très importantes. En effet, le groupe pourrait simplement se faire rappeler à l'ordre, ce qui n'aurait donc aucun impact. En revanche, l'Islande pourrait être sanctionnée par une interdiction de participer l'année suivante.

Une décision qui serait un coup de tonnerre dans le pays le plus fan de l'Eurovision. En effet, si le concours est souvent perçu comme "kitch" en France, les pays du Nord en sont très friands, et l'Islande bat tous les records, avec plus de 95% de la population devant sa télévision pour l'édition 2018.

Toutefois, un tel geste serait exceptionnel. En 2017, l'Ukraine s'était montrée autrement plus entreprenante en refusant la venue du représentant russe. L'UER avait un temps évoqué une exclusion mais avait finalement renoncé à cette sanction.

Lire aussi:

Israël: une ONG critiquée pour une affiche détournant le "rêve" de l'Eurovision

L'Islande pourrait être interdite d'Eurovision en 2020.


Commentaires

-