Benjamin Clementine: diamant brut débarqué d'outre-Manche

Benjamin Clementine: diamant brut débarqué d'outre-Manche

Publié le :

Mercredi 21 Janvier 2015 - 11:40

Mise à jour :

Vendredi 23 Janvier 2015 - 18:26
Cet artiste au regard un peu fou a quitté le Royaume-Uni pour Paris où il a fait ses débuts dans le métro parisien. Après un EP sorti en juin 2013, son premier album, intitulé "At Least For Now" est disponible depuis le 12 janvier. La voix puissante et le charisme de ce jeune Anglais d'origine ghanéenne l'ont propulsé sur le devant de la scène, au rang des artistes à suivre en 2015.
©Benjamin Clementine/Facebook
PARTAGER :

Astrid Seguin

-A +A

Quand Benjamin Clementine s’asseoit devant son piano, seuls ses doigts s’agitent sur les touches blanches et noires. Et lorsqu'il arpente un plateau de télévision, un détail capte l'attention du spectateur: l'artiste est souvent pieds nus. Une manière de transgresser les codes pour ce jeune chanteur de 26 ans dont le timbre de voix a été repéré dans le métro parisien et dont le visage émacié porte encore les stigmates d'un début de vie difficile.

Ses chansons sonnent à l'oreille comme un cri, un récit brut de vie dans lequel cet Anglais d'origine ghanéenne pense les plaies de ses blessures personnelles, familiales, amoureuses. Mais ne comptez pas sur cette personnalité discrète pour s'épancher sur les raisons de son arrivée à Paris.

En 2011, Benjamin Clementine habitait encore Londres avec sa famille et avait entrepris des études d'avocat. "Je ne me sentais pas à ma place", élude-t-il à propos de sa vie londonienne. Il décide de tout plaquer pour se consacrer à la musique et quitte Londres (une de ses chansons porte le nom de la capitale anglaise), un billet aller pour Paris en poche. Une fuite en avant marquée par des nuits à dormir dehors et à faire de la musique dans le métro parisien… Quelques vidéos amateurs attestent de ce parcours encore chancelant. 

Il sera finalement repéré par un producteur alors qu’il joue sur la ligne-2. Le début d’une nouvelle vie, d’une vraie carrière, encore naissante.

De ces mois de galère, Benjamin Clementine a gardé un regard dur et une sociabilité limitée. "I’m alone in a box of stone" ("Je suis seul dans une boîte de pierre") chante-il dans son titre Cornerstone

Mais peu lui importe. "I won’t complain" (Je ne vais pas me plaindre) déclame-t-il dans son titre éponyme"Je n’ai pas l’impression de vivre un conte de fées parce que la fin ne m’intéresse pas. Seul le chemin est beau", explique le jeune artiste. Et ce chemin, Benjamin Clementine en a éprouvé plus d'une fois la dureté. "Je ne veux pas faire pleurer les gens mais j’étais dans une situation de survie donc je n’avais pas le choix. En dehors de la solitude, deux choses sont ressorties de tout ça: la folie ou la mort. La mort n’était pas une option, la folie oui et pour en réchapper, je devais créer quelque chose", confie-t-il.

Pourtant, "même si je peux laisser croire le contraire, ce n’est pas la tristesse que j’essaie de véhiculer, mais l’espoir. Je veux juste raconter une histoire: la mienne".

Le parcours musical de Benjamin Clementine emprunte au blues, à la folk, à la soul. Ces influences le rendent difficilement classable, même si certains osent la comparaison avec la chanteuse Nina Simone ou encore Terry Callier. Le chanteur confesse être "heureux de ne pas rentrer dans une case".

Son premier EP (mini-album), composé de trois titres piano-voix et intitulé Cornerstone, est sorti en juin 2013 chez le jeune label Behind. Depuis, l’ascension est fulgurante. 

Benjamin Clémentine –auteur et compositeur de ses chansons– fait de la musique avec ses tripes, se laissant aller, vocalement, du murmure au râle. La décharge émotionnelle véhiculée par le jeune chanteur, qui a commencé le piano à 5 ans, lui donne une prestance scénique unique. A seulement 26 ans, il semble avoir déjà plusieurs vies derrière lui. Son premier album est disponible depuis le 12 janvier, en attendant une tournée, prévue pour mars.

(Voir ci-dessous la vidéo du clip Condolence de Benjamin Clementine):

 

 

Benjamin Clementine reste discret sur son passé et sa vie privée.


Commentaires

-