En concert, Johnny Hallyday rend hommage aux victimes des attentats de Paris (VIDEO)

En concert, Johnny Hallyday rend hommage aux victimes des attentats de Paris (VIDEO)

Publié le :

Samedi 28 Novembre 2015 - 11:29

Mise à jour :

Samedi 28 Novembre 2015 - 11:45
Alors qu'un hommage national a été rendu, vendredi, aux victimes des attentats de Paris, Johnny Hallyday a lui aussi voulu leur rendre hommage lors de son concert à Bercy. Pour l'occasion, le chanteur a chanté "Un dimanche de janvier", une chanson écrite après la tuerie de "Charlie Hebdo" en janvier dernier.
©Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Son concert était placé sous le signe de l'émotion. Quelques jours après la sortie de son 50e album studio, De l'amour, composé et réalisé par Yodelice, Johnny Hallyday est monté vendredi sur la scène du nouveau Bercy, désormais connu sous le nom d'"AccorHotels Arena", pour retrouver son public. Alors qu'un hommage national a été rendu le jour même en l'honneur des victimes des attentats de Paris, le chanteur a apporté son soutien à cette manifestation en leur rendant hommage à sa manière.

Après plus de deux heures de show, le rockeur a ainsi dédié sa chanson Un dimanche de janvier aux dizaines de  citoyens tombés sous les balles des terroristes. Il l'a alors chanté sur un fond bleu-blanc-rouge, accompagné du public. Cette ballade, écrite par Jeanne Cherhal, en mémoire de la marche pacifique du 11 janvier 2015 qui avait suivi l’attaque de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, prenait donc à nouveau tout son sens selon le chanteur. 

Suite aux dernières notes du morceau, le public a alors entonné une vibrante Marseillaise tandis que Johnny Hallyday s'est mis à accrocher un drapeau aux couleurs de la France au pied de son micro. Lors de ce concert, ponctué par ce moment d'émotion, le chanteur a également revisité plusieurs de ses tubes tels que L'idole des jeunes, Toute la musique que j'aime, Que je t'aime ou encore Requiem pour un fou. Autour de lui, seize musiciens et choristes lui ont prêté main-forte.

Très touché par les attentats du 13 novembre lors desquels il a perdu des proches, Johnny Hallyday avait affirmé dans une interview parue dimanche 22 dans Le Parisien, que, s'il n'était pas chanteur, il "irai(t) combattre" Daech. L'artiste de 72 ans avait ainsi affirmé que "les attentats (l)'ont rendu malade" et qu'il a perdu des amis au Bataclan, la salle de concerts attaquée lors des attentats sanglants du 13 novembre revendiqués par l'Etat islamique. 

(Voir ci-dessous la vidéo d'"Un dimanche de janvier" chanté par Johnny Hallyday lors de son concert au nouveau Bercy):

Johnny Hallyday a rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre lors de son concert à Bercy, vendredi soir.


Commentaires

-