Eurovision: pourquoi la France ne gagne plus? (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Eurovision: pourquoi la France ne gagne plus? (VIDEO)

Publié le 19/05/2015 à 17:06 - Mise à jour le 21/05/2015 à 19:45
©Gilles Gustine/FTV/ Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Samedi 23 aura lieu la 60e édition de l'Eurovision. La France, représentée par Lisa Angell, tentera de mettre fin à 38 ans sans victoire, mais surtout à plusieurs années de débâcle. Des contre-performances successives qu'on ne peut pas seulement imputer à la qualité des artistes.

Depuis des années, le succès boude la France lors de l'Eurovision. Depuis 2002, seule Patricia Kaas est parvenue à se hisser dans le top 10 en arrivant huitième en 2009. L'année dernière, les Twin Twin marquaient l'histoire du concours: pour la première fois, la France terminait en dernière position, suite logique de plusieurs années de disette. En 2013, Amandine Bourgeois avait fini 23e sur 26, l'année précédente, Anggun faisait à peine mieux (22e). Le dernier succès de la France remonte à 1977 et Marie Myriam, couronnée pour l'Oiseau et l'enfant (voir la vidéo ci-dessous).

Sans tomber dans le chauvinisme, on peut dire que les explications à ces ratés ne sont pas uniquement musicales. D'abord, lors des premiers concours, il n'y avait que 14 participants. La concurrence s'est, depuis, largement étoffée. La France a ainsi remporté quatre de ses cinq victoires entre 1958 et 1969. On peut également rappeler celle de France Gall en 1965 sous les couleurs du Luxembourg, avec Poupée de cire, poupée de son.

De plus, les spectateurs d'un pays n'ayant pas le droit de voter pour leur champion, une partie des points obtenus provient de votes de sympathie. On observe en effet que les pays proches culturellement ou géographiquement, ou encore où se trouve une large diaspora, votent souvent pour le concurrent de la même nationalité, peu importe la chanson.

C'est donc triste à dire, mais la France ne semble pas vraiment avoir d'amis en Europe... Ou du moins elle ne fait partie d'aucun groupe d'identité commune. Ce n'est ni vraiment un pays latin comme l'Espagne ou l'Italie, ni un pays de l'Est, scandinave ou des Balkans.

Pour dépasser cela, il faut une chanson et un artiste suffisamment impressionnants. Mais en France, il faut d'abord dénicher une perle rare et peu connue. En effet, les artistes confirmés semblent réticents à participer à un concours assez populaire en France mais paradoxalement très décrié. Bref, il est aujourd'hui rare que la France envoie ce qu'elle a de mieux en magasin.

L'autre solution consiste à jouer sur le décalage. Régulièrement des OVNI de la chanson trustent les premières places, un phénomène qui s'est illustré en 2014 avec la victoire du travesti barbu autrichien Conchita Wurst.

Dernier détail, mais non des moindres: les concurrents français de l'Eurovison chantent le plus souvent… en français. Tant mieux pour l'exception culturelle, mais il faut bien avouer que la plupart des téléspectateurs (et donc des votants potentiels) ne comprennent rien au texte. L'année dernière, seules la France, l'Italie et le Monténégro avait fait le choix de chanter uniquement dans leur langue nationale. Aucun n'a fait mieux que la 19e place...

Reste à espérer que la voix de Lisa Angell, la concurrente française pour cette 60e édition (samedi 23 en direct sur France-2), suffira à émouvoir les téléspectateurs.

(Voir ci-dessous la performance de Marie Myriam, vainqueur de l'Eurovision en 1977 avec "L'Oiseau et l'enfant"):

 

Auteur(s): VL


PARTAGER CET ARTICLE :


Les Twin Twin se sont classés derniers à l'Eurovision 2014, une première pour la France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-