Gard: alertés par Lio, des gendarmes saisissent 4.000 CD contrefaits

Gard: alertés par Lio, des gendarmes saisissent 4.000 CD contrefaits

Publié le :

Jeudi 04 Janvier 2018 - 12:57

Mise à jour :

Jeudi 04 Janvier 2018 - 13:03
Après une plainte de la chanteuse Lio, les gendarmes de Quissac, dans le Gard, ont arrêté un homme suspecté de contrefaire des CD de la chanteuse ainsi que d'autres artistes mercredi. Il a été interpellé alors qu'il était en possession de 4.000 contrefaçons.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les gendarmes de Quissac, dans le Gard, ont annoncé mercredi 3 qu'ils avaient résolu une affaire peu commune. Suite à une plainte de la chanteuse Lio, interprète de Banana Split dans les années 80, ils étaient sur la piste d'un homme trafiquant des contrefaçons.

Epaulés par deux enquêteurs de la SACEM (la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique qui est chargée de faire respecter les droits d'auteurs des artistes), les gendarmes se sont mis sur la piste du suspect.

A voir aussi: Jean-Jaques Goldman toucherait deux millions d'euros de droits d'auteur par an

Les gendarmes l'ont finalement retrouvé. Cet habitant de Sauve, dans le Gard, a directement reconnu les faits et a même indiqué aux enquêteurs comment sa petite entreprise fonctionnait. Il envoyait tout simplement ses CD à l'étranger, et sans payer les droits d'auteurs.

Lors de son arrestation, plus de 4.000 disques contrefaits, de la chanteuse Lio et d'autres artistes, ont été découverts. Le préjudice total de cette prise est estimée à environ 6.000 euros selon les militaires qui ont détaillé leur intervention sur leur page Facebook, tant l'enquête était insolite.

S'ils ont arrêté un suspect et que celui-ci a avoué les faits, leur travail n'est pourtant pas fini pour autant. En effet, comme ils l'ont rappelé dans leur publication les militaires vont maintenant devoir découvrir combien de livraisons à l'étranger ont déjà été effectuées. Ensuite, le préjudice total du trafic illégal pourra être estimé. Le montant de 6.000 euros annoncés mercredi pourraient donc bien augmenter.

La plainte de Lio a mis les gendarmes sur une piste.


Commentaires

-