Grammy Awards: Bruno Mars et Kendrick Lamar grands gagnants, Hillary Clinton tacle Trump

Grammy Awards: Bruno Mars et Kendrick Lamar grands gagnants, Hillary Clinton tacle Trump

Publié le :

Lundi 29 Janvier 2018 - 10:09

Mise à jour :

Lundi 29 Janvier 2018 - 10:18
La tant attendue cérémonie des Grammy Awards s'est tenue dimanche à New York. Bruno Mars et le rappeur Kendrick Lamar ont été les grands gagnants des festivités. La soirée a aussi été marquée par de nombreux messages politiques.
©Kevork Djansezian/Getty images north america/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Bruno Mars a remporté le Grammy de l'album de l'année pour la première fois de sa carrière dimanche 28 à New York. Le chanteur a d'ailleurs remporté les prix majeurs de la compétition avec le rappeur Kendrick Lamar.

En plus d'avoir été récompensé pour son dernier album  24K Magic, le chanteur né à Hawaï a remporté le prix de la chanson de l'année avec That's What I Like. En tout l'artiste de 32 ans a raflé six trophées.

L'autre grand gagnant de la soirée a été le rappeur californien Kendrick Lamar. Il a en effet remporté cinq trophées en forme de gramophone dont celui du meilleur clip pour Humble. Le titre a d'ailleurs aussi raflé le pris de la meilleure chanson rap de l'année. Le rappeur de 30 ans a devancé le vétéran Jay-z, déjà lauréat d'une vingtaine de Grammys lors des années précédentes.

A voir aussi: Le chanteur Drake refuse ses Grammy Awards

Cette année le mari de Beyoncé est reparti bredouille des 60e Grammy Awards au grand désespoir de ses fans. Lui, assis près de sa fille Blue Ivy et de sa femme, n'a rien laissé paraitre.

La cérémonie a aussi été l'occasion pour les différents artistes de lancer des messages politiques. Kendrick Lamar, encore lui, a évoqué le sort de nombreux jeunes noirs tués par la police aux Etats-Unis.

La lutte contre les violences faites aux femmes a aussi occupé une bonne partie de la soirée. Lady Gaga, Sting, Kesha -qui accuse d'ailleurs son ancien producteur de l'avoir violée- ou encore Cindy Lauper ont rendu hommage au mouvement "Me Too" et soutenu les femmes victimes de harcèlement sexuel ou d'agressions.

Donald Trump n'a pas non plus été oublié et les chanteurs et autres invités n'ont pas hésité à dire ce qu'ils pensent de sa politique. La chanteuse Camila Cabello, elle-même venue de Cuba jusqu'aux Etats-Unis alors qu'elle était enfant, a rendu hommage aux Dreamers.

Ce programme, supprimé par le nouveau président, permettait aux immigrés arrivés enfants aux Etats-Unis de pouvoir travailler et étudier en toute légalité.

A lire aussi: Que contient "Fire and Fury" que Donald Trump ne voulait pas voir sortir?

Mais la grosse surprise de la cérémonie et venue… d'Hillary Clinton. Un magnéto diffusé lors des festivités montrait la chanteuse Cardi B ou encore DJ Khaled en train de lire Fire and Fury, un livre polémique sur Donald Trump que ce dernier a d'ailleurs voulu interdire.

Après ces stars c'est Hillary Clinton, vaincue par le républicain lors des élections, qui s'est amusée à elle aussi lire un passage du livre. Celui-ci traitait de la peur panique de l'actuelle président de se faire empoisonner.

Kendrick Lamar et Bruno Mars ont laissé peu de chances à leurs adversaires lors de la cérémonie des Grammy Awards.


Commentaires

-