Hip-hop, antisémitisme et scandale: la principale récompense musicale en Allemagne est supprimée

Hip-hop, antisémitisme et scandale: la principale récompense musicale en Allemagne est supprimée

Publié le :

Mercredi 25 Avril 2018 - 17:43

Mise à jour :

Mercredi 25 Avril 2018 - 18:00
Le principal prix récompensant le monde de la musique en Allemagne, l'équivalent des "Victoires de la musique", a été supprimé par son promoteur après un scandale concernant deux rappeurs primés. Les deux hommes sont soupçonnés d'être antisémites.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le scandale est retentissant dans le monde de musique en Allemagne: le principal prix récompensant les artistes contemporains, les "Echo" –équivalents des "Victoires de la musique"– a été supprimé. L'annonce a été faite ce mercredi 25. La cause? Une vague de protestation contre la récompense octroyée à deux artistes oeuvrant dans le rap, accusés d'être antisémites.

Le 12 avril 2018, le prix Echo de l'album hip-hop le mieux vendu (qui n'est donc a priori pas une validation artistique) a été remis à Kollegah (Felix Blume) et Farid Bang (Farid Hamed El Abdellaoui) pour leur album Jung, brutal, gutaussehend 3 ("Jeune, brutal, beau gosse 3").

Dans une de leur chanson au style assez agressif et intitulée 0815, il est évoqué "mon corps plus dessiné que ceux des prisonniers d’Auschwitz" une allusion qui a particulièrement choqué, parmi d'autres textes douteux.

Certains lauréats du prix, ne voulant pas voir leur nom accolé à ceux de Kollegah et Farid Bang ont décidé de rendre leur trophée, dont notamment Daniel Barenboim, chef d'orchestre israélo-argentin. Le violoniste français Renaud Capuçon, qui a aussi reçu un prix, a fait de même.

Voir aussi: Un djihadiste allemand, ancien rappeur, tué en Syrie

Face à la fronde, la Fédération de l’industrie musicale allemande a donc tranché de manière radicale en sabordant son prix. Dans la foulée, c'est la maison de disque BMG qui appartient au groupe Sony BMG qui a annoncé la rupture du contrat qui la liait avec les deux artistes.

L'album Jung, brutal, gutaussehend 3 a été classé numéro un des ventes en Allemagne et a reçu un disque de platine avec plus de 200.000 exemplaires écoulés. Le disque a aussi été numéro un en Suisse et en Autriche.

Kollegah et Farid Bang sont les plus gros vendeurs de disques de rap en Allemagne.


Commentaires

-