Johnny Hallyday: déçu par son ami Nicolas Sarkozy

J'oublierai ton nom

Johnny Hallyday: déçu par son ami Nicolas Sarkozy

Publié le :

Samedi 15 Novembre 2014 - 15:37

Mise à jour :

Dimanche 16 Novembre 2014 - 13:11
A quelques jours de la sortie de son nouvel album "Rester vivant", Johnny Hallyday a livré, dans une interview au "Point", ses impressions sur la France et la politique d'aujourd'hui. Après avoir soutenu Nicolas Sarkozy lors de sa candidature à la présidentielle de 2007, le chanteur a avoué ne plus croire en l'ancien chef de l'Etat.
©Warrin/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Il l'a laissé prononcer un discours lors de son mariage en 1996. Il l'a soutenu lors de sa campagne en 2007. Il a chanté en invité d'honneur pour le concert du 14 juillet 2009, à sa demande. Il est même devenu son ami. Pourtant, aujourd'hui, Johnny Halliday ne croit plus en Nicolas Sarkozy -ni en la politique dans son ensemble, a-t-il confié dans une interview au Point, publiée cette semaine. Alors qu'il s'est affiché plusieurs fois comme figure de soutien à l'ancien président, le chanteur prend ses distances.

"A l'heure actuelle, il n'y a pas un politicien en qui je crois. Ils nous ont tellement menti, je ne peux plus croire en personne. Si je devais voter, je ne sais pas pour qui je voterais, parce qu'il n'y a personne de nouveau, et ceux qui sont déjà là ne me donnent pas envie de voter". A 71 ans, le chanteur ne mâche pas ses mots. "Je ne crois plus trop en Sarkozy. Comme beaucoup de gens, il m'a déçu".

Pour expliquer ce rejet pour la politique et pour son ami de longue date, Johnny Hallyday déclare ne pas voir de nouveautés. Selon l'ex-idole des jeunes, personne n'est capable d'incarner le changement nécessaire à la France d'aujourd'hui. Il se montre même un peu nostalgique des années Pompidou. "Pompidou était formidable! Vous savez, je regrette cette époque. C'était un bon président. La France n'était pas au bord du désespoir, les gens s'amusaientAujourd'hui, on a peur de s'amuser, c'est mal vu, parce que tout va mal. C'est pour ça que la France est triste: personne n'ose s'amuser".

En parallèle, le chanteur (qui a emménagé à Los Angeles) en profite pour comparer la France aux Etats-Unis et stigmatiser la mentalité des Français. "Aux Etats-Unis, ils ont la même crise que chez nous et dans le monde entier, mais ils s'en sortent, ils ne se plaignent pas toute la journée", s'emporte Johnny. Pour autant, la star du rock lâche tout de même quelques gentillesses sur son pays natal. "Pour moi, c'est l'un des plus beaux pays du monde, les Français sont un peuple merveilleux. On mérite de s'en sortir", confie-t-il. 

Johnny Hallyday et Nicolas Sarkozy en mai 2007.

Commentaires

-