Katy Perry accusée de "flirter avec Satan"

Katy Perry accusée de "flirter avec Satan"

Publié le :

Dimanche 08 Février 2015 - 16:42

Mise à jour :

Mardi 10 Février 2015 - 11:48
La provocante prestation de Katy Perry lors de la dernière édition du Super Bowl lui a attiré les foudres des conservateurs. Linda Harvey, responsable de l'organisation Mission America, très marquée à droite, a été jusqu’à la qualifier d'’"invitation à la possession démoniaque".
©USA Today Sports/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Si la performance grandiloquente de Katy Perry lors du dernier Super Bowl a été suivie par 118 millions de téléspectateurs, elle n’a pas été du goût de certains conservateurs. Dans une tribune parue en fin de semaine sur le site Barb Warb, Linda Harvey, responsable de l'organisation Mission America, très marquée à droite, a été jusqu’à qualifier la danse sexy de la chanteuse avec Lenny Kravitz d’"invitation à la possession démoniaque" et de "flirt avec Satan".

"La confusion sexuelle va de pair avec l'apostasie spirituelle", écrit Linda Harvey, qui bataille ouvertement contre la communauté LGBT américaine. Dans sa tribune intitulée "J'ai embrassé un garçon et j'ai aimé ça", en référence évidente au tube I kissed a girl, de Katy Perry, Linda Harvey accuse également la chanteuse de faire "la promotion de l’agenda homosexuel".

Linda Harvey explique être exaspérée par ces activistes LGBT qui"crient" sur tous les toits que"les gens ne deviennent pas gays". Aussi, avec son titre I kissed a girl (and I liked it), sans le vouloir, "Katy nous a fait une faveur, en illustrant que, oui, en effet, des gens qui ne clament pas +être né comme ça + expérimentent des choses et font le choix de s'en tenir à telle ou telle préférence", écrit-elle.  

La provocante Katy Perry a l’habitude de se retrouver au cœur de polémiques religieuses. L’année dernière, son clip Black Horse avait été qualifié de blasphématoire envers la communauté musulmane. Car dans la vidéo, où elle campait le rôle d’une déesse égyptienne vengeresse, elle détruisait un pendantif sur lequel le mot "Allah" était écrit en arabe. Si la scène ne durait que quelques secondes, elle avait attiré l’attention d’un musulman anglais qui s’en était insurgé.

'Katy Perry fait disparaître le croyant et le mot Dieu dans les flammes'', avait-il expliqué avant de lancer une pétition en ligne qui été signée plus de 65.000 fois. La chanteuse avait alors du modifier son clip afin de supprimer l’objet du scandale.

Plus tard, toujours pour son titre Dark Horse, Katy Perry avait été accusée de plagiat. Trois rappeurs lui reprochaient d'avoir copié leur chanson Joyful Noise, parue en 2008. "Le message profondément religieux de "Joyful Noise" a été irrémédiablement terni par son association avec la sorcellerie, le paganisme, la magie noire et l'imagerie illuminati évoquée dans "Dark Hors"; avaient-ils même écrit dans leur plainte. 

 

 

Katy Perry lors de l'édition 2015 du Super Bowl.


Commentaires

-