Les Eurockéennes: crainte d'une annulation pour raison de sécurité

Circulaire

Les Eurockéennes: crainte d'une annulation pour raison de sécurité

Publié le :

Jeudi 05 Juillet 2018 - 10:11

Mise à jour :

Jeudi 05 Juillet 2018 - 10:17
Les Eurockéennes 2018 débutent ce jeudi. Un évènement qui aurait failli être annulé en raison du surcoût lié à la sécurisation du site. Les organisateurs doivent en effet désormais rembourser à l'Etat le déploiement du dispositif policier. Une règle qui menacerait tous les festivals de France.
© Sebastien Bozon / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le festival Les Eurockéennes débute ce jeudi 5 près de Belfort, sous le signe de la musique bien sûr mais aussi de la crainte d'une annulation.

L'édition de 2018 a pu être sauvée in extremis mais les organisateurs craignent la mort du festival. Cela en raison des nouveaux impératifs de sécurité.

Une circulaire du ministère de l'Intérieur prise en mai dernier instaure en effet la facturation aux organisateurs du dispositif policier nécessaire. Cela alors que les dépenses en matière de sécurité ont déjà grimpé en flèche depuis les attentats de 2015 dans tous les festivals.

Le texte prévoit de "distinguer les missions de service d’ordre relevant de la responsabilité de la puissance publique, qui ne font pas l’objet d’un remboursement au profit de l’État, de celles qui constituent des prestations au profit de tiers, et qui font l’objet d’un remboursement au profit de l’État".

Or pour Christian Proust, ancien président du conseil général du Territoire de Belfort et créateur du festival, la préfecture en a fait une interprétation particulièrement désavantageuse pour Les Eurockéennes.

Lire aussi: Orage - un festival évacué préventivement

Selon L'Est Républicain qui a pu se procurer des documents concernant la sécurisation du site "le festival se retrouverait à payer cette année 254.000 euros pour la prise en charge du service d’ordre de la gendarmerie, contre un peu plus de 30.000 euros en 2017". S'agissant d'un évènement à but non lucratif, la facture serait particulièrement dure à supporter.

"Le ministre de l'Intérieur, M. Collomb, fait payer aux festivals de France et de Navarre le remboursement de frais de sécurité de plus en plus hallucinants. Pour certains, c'est supportable, pour d'autres c'est la mort!", a dénoncé lundi 2 sur France Inter l'ancien ministre de la Culture Jack Lang.

Pour l'édition 2017, environ 300 militaires, 200 policiers, 260 sapeurs-pompiers avaient été mobilisés. Si la 30e édition des Eurockéennes - qui doit recevoir un peu plus de 130.000 festivaliers de jeudi à dimanche - aura lieu comme prévu, cette augmentation "met en péril" l'avenir du festival, ont regretté les organisateurs.

Le coût de sécurisation du Festival "Les Eurockéennes" met en danger sa survie selon les organisateurs.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-