Nîmes: les policiers contrôlent un terrain occupé de façon illégale, ils tombent sur Kendji Girac

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nîmes: les policiers contrôlent un terrain occupé de façon illégale, ils tombent sur Kendji Girac

Publié le 12/04/2017 à 07:36 - Mise à jour à 07:39
©Nivière/NMA14/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu’ils contrôlaient, vendredi, un groupe de gens du voyage qui occupait un terrain municipal de façon illégale à Nîmes, des policiers sont tombés nez-à-nez avec le chanteur Kendji Girac. Mais "malgré sa sympathie, il n'a bénéficié d'aucun régime de faveur", selon l'adjoint au maire délégué à la sécurité.

Ils ne s'attendaient probablement pas à le rencontrer. Alors qu’ils contrôlaient, vendredi 7, un groupe de gens du voyage qui occupait un terrain municipal de façon illégale à Nîmes, des policiers  sont tombés nez-à-nez avec le chanteur Kendji Girac. Le gagnant de la troisième saison de The Voice, qui s'y était installé pour quelques jours avec ses proches, s'est montré très courtois envers les policiers lors du contrôle des papiers.

Mais "malgré sa sympathie, il n'a bénéficié d'aucun régime de faveur", a déclaré à Midi Libre Richard Tibérino, l'adjoint au maire délégué à la sécurité. Et d'ajouter: "ce terrain est occupé cinq ou six fois par an par des gens du voyage. Si le terrain est évacué rapidement, et si leur présence n’a donné lieu à aucun dégât ou raccordement au réseau électrique, cela ne donne pas lieu à une verbalisation". Selon les informations divulguées par les autorités, il emmenait sa communauté vers les Saintes-Maries-de-la-Mer et a promis de quitter rapidement les lieux.

Agé de 20 ans, le beau brun a beau avoir vendu des millions d'album, rameuter des foules à ses concerts et gagner beaucoup d'argent, il ne semble pas avoir pris goût au luxe, préférant de loin sa vie de nomade comme en témoigne son chez-lui, une caravane. "C'est vrai que c'est étonnant.  J'aime bien, cela me plaît. C'est mon chez-moi. On ouvre la porte de la caravane, on a le chant des oiseaux, le soleil quand il fait beau l'été. C'est incroyable", avait-il déclaré en 2015 au micro de RTL.

Et si le succès ne lui a pas fait tourner la tête, le chanteur n'a pas toujours été un garçon modèle. En février dernier, il a reconnu dans une lettre au tribunal (où il était convoqué comme témoin) avoir profité d'un système d'escroquerie à l'examen du code de la route, pour obtenir plus facilement le précieux sésame. Il n'est d'ailleurs pas la première personnalité à admettre être passée par des réseaux facilitant l'obtention finale du permis.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Kendji et ses proches n'avaient pas reçu l'autorisation d'installer leur campement à Nîmes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-