R. Kelly accusé de viol par une femme alors qu'elle était mineure et "dressée" (vidéo)

R. Kelly accusé de viol par une femme alors qu'elle était mineure et "dressée" (vidéo)

Publié le :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 16:08

Mise à jour :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 16:29
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le chanteur américain R. Kelly est de nouveau sous le feu des projecteurs mais toujours pas pour sa musique. Après le scandale de dérive sectaire qui a éclaté en juillet, une jeune femme l'a accusé mardi d'avoir abusé d'elle alors qu'elle était mineure et captive dans l'une de ses propriétés.

Le chanteur R. Kelly est de nouveau dans la tourmente: accusé de dérive sectaire en juillet dernier, une jeune femme l'a accusé mardi 19 d'avoir abusé d'elle. En direct à la télévision américaine, Jerhonda Pace a expliqué qu'en 2008, alors qu'elle avait 15 ans, elle avait croisé le regard de son idole pour la première fois.

La star était alors en plein procès pour une affaire de pédopornographie, sur une jeune fille de 13 ans. Une vidéo le mettait en scène en train de lui uriner dans la bouche et lui demander de l'appeler "daddy". Jerhonda Pace se rendait régulièrement au tribunal pour soutenir son chanteur préféré, persuadée qu'il était innocent. L'artiste passera un accord financier avec la jeune femme qui l'accusait et l'affaire fut "oubliée".

Un an plus tard, le premier tête à tête entre la star et sa fan aura lieu, les premiers rapports oraux aussi. L'homme lui aurait demandé auparavant de défiler nue devant lui. A la seconde entrevue, il lui aurait fait boire un cocktail alcoolisé et ivre, elle se serait confié à lui. Elle lui aurait alors confié qu'elle était vierge, un détail que R. Kelly aurait trouvé "excitant". Ils auraient alors eu des relations sexuelles.

Jerhonda Pace a avoué qu'elle ne lui avait pas révélé son véritable âge tout de suite, ce qu'elle aurait fait un mois après leur première rencontre. La chose n'a pas dérangé le moins du monde R. Kelly et leur relation se serait poursuivie.

"Dressée" sexuellement par une femme plus âgée pour répondre à tous les désirs de R. Kelly, la jeune fille n'aurait pas vécu seule mais bien en communauté avec d'autres femmes de son âge. Obligée de s'exécuter à chaque ordre, elle aurait subi des violences physiques et psychiques en cas de désobéissance. Sa captivité aurait prix fin en janvier 2010, après qu'elle a été violentée: "J'ai été giflée. J'ai été étouffée. Il m'a craché dessus". Jerhonda Pace a ensuite porté plainte contre l'interprète de I Believe I can fly avant de la retirer pour un accord financier.

"Si je peux parler et les aider à se sortir de cette situation, alors je le ferai. Il n'y avait personne pour témoigner pour moi lorsque j'ai traversé tout ce que j'ai traversé avec lui. Il leur a lavé le cerveau, cela me rappelle Charles Manson. J'espère vraiment que je peux aider ces femmes à se détacher de son emprise. Kelly doit être arrêté", dit-elle aujourd'hui, après avoir briser l'accord de confidentialité qui la liait au chanteur, pour le bien de ses présumées victimes.

En juillet dernier des familles avaient déjà témoigné de ce genre d'agissements de la part du chanteur. Mais toutes ses "esclaves sexuelles" seraient aujourd'hui majeures, donc libres de leurs actes. Les familles soutiennent pourtant que leurs filles ont subi un "lavage de cerveau" et évoque la dérive sectaire.

Pour Jerhonda Pace, les faits remontent à 2009, mais R. Kelly continuerait ses méfaits.

Commentaires

-