Eminem démolit Donald Trump dans un rap freestyle à charge (vidéo)

Ouvrez les vannes

Eminem démolit Donald Trump dans un rap freestyle à charge (vidéo)

Publié le :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 11:00

Mise à jour :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 11:17
Eminem n'a rien perdu de sa verve. Le rappeur américain l'a prouvé mardi avec un freestyle accusateur à l'adresse de Donald Trump, qu'il attaque frontalement sur les sujets qui font polémique en ce moment. Comme sa querelle avec Kim Jong-un, ses propos polémiques après la tragédie de Charlottesville ou encore son comportement vis-à-vis des victimes de l'ouragan Maria à Porto Rico.
©Mario Anzuoni/Flickr

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Eminem n'a jamais porté Donald Trump dans son cœur. Depuis le début de la campagne électorale du 45e président des Etats-Unis, le rappeur et acteur de 44 ans (bientôt 45, le 17 octobre) n'a cessé de le critiquer, de décrédibiliser ses discours et même de l'insulter quand ses mots ou ses choix politiques dépassaient l'inacceptable.

Marshall Bruce Mathers III, de son vrai nom, a performé mardi 10 au soir sur un rap freestyle, intitulé The Storm ("la tempête" en français) totalement à charge contre Donald Trump. Il accuse notamment le président de vouloir diviser les Américains pour mieux régner et appelle ainsi ses compatriotes, de toutes les origines, à le rejoindre dans sa haine envers Trump. "On aime nos militaires, on aime notre pays mais on déteste Trump", crie-t-il ainsi à la toute fin de ce morceau, relayé des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Mais avant cette dernière "punchline", Eminem s'égosille pendant plus de quatre minutes. Et il évoque quasiment toutes les polémiques qui ont émaillé le mandat de Donald Trump jusque-là. De sa visite controversée aux victimes de l'ouragan Maria à Porto Rico, ses propos scandaleux après la tragédie de Charlottesville, son récent clash avec les joueurs de NFL (football américain), et même la législation sur le port d'armes dans le Nevada, tout y passe.

Le duel à distance entre Trump et Kim Jong-un, le dictateur nord-coréen, est aussi évoqué par Eminem dans ce freestyle. Il y décrit ainsi le président des Etats-Unis comme "un kamikaze qui va probablement créer un holocauste nucléaire".

Donald Trump, qui a l'habitude de s'exprimer sur Twitter (point soulevé par Eminem d'ailleurs), n'a pas encore réagi à ce clash du rappeur. Qui n'est d'ailleurs pas le premier. En octobre 2016, dans le titre Campaign speech, Eminem avait déjà démoli Trump et ses idées, avec un long texte de huit minutes (à retrouver ici).

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Eminem n'a jamais caché sa haine envers Donald Trump. Pendant la campagne présidentielle, il l'avait déjà "clashé" dans un morceau de 8 minutes intitulé "campaign speech".

Commentaires

-