Restos du cœur: pour Les Enfoirés, "rien n'a changé, avec ou sans Goldman"

Restos du cœur: pour Les Enfoirés, "rien n'a changé, avec ou sans Goldman"

Publié le :

Dimanche 22 Janvier 2017 - 15:21

Mise à jour :

Dimanche 22 Janvier 2017 - 15:24
©Patrick Hertzog/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La série de concerts des Enfoirés à Toulouse s'achève lundi, pour la première fois sans Jean-Jacques Goldman, qui s'est retiré. Mais son "esprit est toujours là" pour le président national des Enfoirés Patrice Blanc, de même que les spectateurs.

L'esprit de Jean-Jacques Goldman, pilier des Enfoirés pendant 30 ans et qui a décidé à 65 ans "de passer la main", "est toujours là" et plane sur le spectacle annuel de la troupe, a indiqué ce dimanche 22 à Toulouse le président national des Enfoirés Patrice Blanc.

Concernant Goldman, "ma première réponse, c'est merci. On a une reconnaissance éternelle", a-t-il indiqué à la presse peu avant un concert des Enfoirés à Toulouse, qui accueille l'édition 2017. "Son esprit est toujours là. Physiquement, il n'est pas là mais l'esprit qui l'a animé est le même. C'est le même esprit pour les artistes. Avec quelques piliers, des historiques et des petits jeunes. C'est bien qu'il y ait des jeunes", a-t-il ajouté.

"Goldman a fait le choix de l'anti Brexit. Il s'est installé à Londres. Au bout de 30 ans, il a estimé qu'il avait moins d'idées neuves. Il ne s'est pas interdit de revenir. Nous serions heureux qu'il revienne", a souligné le président national des Enfoirés depuis octobre 2016. L'absence de Goldman n'a "pas eu d'effet sur la billetterie. Nous avons vendu environ 70.000 billets", a-t-il relevé.

Véronique Colucci, membre du conseil d'administration des Enfoirés, figure emblématique des Restos du Coeur créés par Coluche en 1985, a également évoqué Jean-Jacques Goldman, qui avait notamment écrit et composé la Chanson des Restos, devenue l'hymne de l'association.

"Physiquement il est parti. Mais il n'a pas besoin d'être là pour être présent. On voit à peu près ce qu'il aurait dit et fait. On applique les préceptes de ce qu'il a mis sur pied. Rien n'a changé, avec ou sans Goldman. C'est la même équipe. La salle est toujours pleine et hurle son bonheur", a-t-elle déclaré

"Goldman a été essentiel. Après Michel (Coluche), s'il n'y avait pas eu Jean-Jacques...", a-t-elle ajouté. le dernier des sept concerts toulousains aura lieu lundi mais l'émission ne sera diffusée qu'en mars sur TF1.

Interrogé sur l'élection présidentielle, le président des Enfoirés a rappelé que "la position des Restos, c'est la neutralité politique". "On va faire adopter par le conseil d'administration une liste de questions qu'on posera aux candidats quand on les connaîtra tous et on fera connaître leurs réponses. Les candidats recevront cinq questions principales et un document d'une dizaine de pages plus complet".

Les questions seront sur les thèmes suivants : évolution de la loi fiscale, maintien de la loi Coluche, engagement sur l'indépendance des associations, aides européennes...

 

On a une reconnaissance éternelle" envers Jean-Jacques Goldman, a déclaré le président national des Enfoirés.

Commentaires

-