Stromae a "basculé dans la folie" à cause de son traitement anti-paludisme

Stromae a "basculé dans la folie" à cause de son traitement anti-paludisme

Publié le :

Lundi 04 Septembre 2017 - 13:46

Mise à jour :

Lundi 04 Septembre 2017 - 14:02
Stromae s'est livré samedi dans les colonnes de "Marianne" sur les très difficiles conséquences de son traitement contre le paludisme qui l'avaient éloignées de la scène en 2015 et qu'il subit encore. Il avait été victime d'effets secondaires, notamment sur le plan psychique, du Lariam.
©Tony Karumba/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Stromae regrette encore son traitement anti-paludisme, le Lariam, à l'origine de graves effets secondaires qui l'ont lourdement handicapé. A l'été 2015, deux ans après le triomphe de son album Racine carrée et une tournée marathon, le Belge avait été contraint d'annuler plusieurs concerts en Afrique pour raison de santé. A l'époque, les rumeurs les plus inquiétantes avaient circulé sur la cause de ces annulations.

Stromae a depuis expliqué qu'il s'agissait d'effets secondaires du Lariam, parmi lesquels angoisses et hallucinations. Le chanteur aurait été particulièrement concerné par ces troubles psychiques: "J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique. J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même", a-t-il témoigné dans une interview à Marianne publiée samedi 2. "Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse. Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital", précise-t-il.

Prescrit aux personne se rendant dans les zones infectées (91 pays d'Afrique sub-saharienne, d'Asie du Sud et du Sud-Est, d'Océanie et d'Amérique centrale et du Sud selon l'Organisation mondiale de la Santé) pour prévenir le paludisme, le Lariam affiche bien des effets secondaires importants. Cela en raison de la présence de méfloquine. En 2013, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelait qu'elle ne devait en aucun cas être prescrite aux personnes ayant des antécédents de troubles neuropsychiatriques ou de convulsions.

En cas de survenue d'effets secondaires, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour obtenir un traitement de substitution. Mais les effets de la méfloquine peuvent survenir bien après l'arrêt du traitement. L'ANSM évoque ainsi "une amnésie pouvant parfois durer plus de 3 mois".

Des effets secondaire lourds qui ne doivent pas faire oublier l'importance de se prémunir contre le paludisme. Transmise par les moustiques, la maladie a été à l'origine de 429.000 décès en 2015.

Stromae avait finalement pu assurer ses concerts africains en septembre 2015 et se rendre notamment au Rwanda, son pays d'origine.

"Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse", a confié Stromae.


Commentaires

-