Véronique Sanson: battue par son mari, elle voulait engager un tueur à gages pour l'éliminer (VIDEO)

Paralysée par la peur

Véronique Sanson: battue par son mari, elle voulait engager un tueur à gages pour l'éliminer (VIDEO)

Publié le :

Lundi 06 Mars 2017 - 15:04

Mise à jour :

Lundi 06 Mars 2017 - 15:13
Epouse du chanteur Stephen Stills jusqu'en 1979, Véronique Sanson a avoué samedi dans "On n'est pas couché" avoir pensé aux pires face aux violences conjugales qu'elle subissait. Elle a même expliqué que ce n'était "pas cher" d'engager un tueur à gages pour faire le sale boulot à sa place.
©Capture d'écran France 2
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Je trouve qu'elle a eu tellement raison de le descendre". La chanteuse Véronique Sanson était samedi 3 au soir sur le plateau de On n'est pas couché chez Laurent Ruquier, sur France 2. En promotion pour son nouvel album Dignes, Dingues, Dong, elle a été amenée à s'exprimer sur le sujet des violences faites aux femmes, auquel elle a consacré une chanson: Dr Jedi et Mr Kill. Elle en a profité pour rendre hommage à Jacqueline Sauvage -qui a passé plusieurs années derrière les barreaux pour avoir abattu son mari violent-, qu'elle soutient corps et âme, et pour laquelle elle a signé des tas de pétitions pour que cette dernière sorte de prison (libérée pour le jour de l'An).

La chanteuse de 67 ans en a profité pour évoquer sa propre histoire. Elle aussi a connu l'enfer des violences conjugales lorsqu'elle était mariée avec Stephen Stills, chanteur du groupe  Crosby, Stills & Nash. Tous les deux se sont rencontrés en 1972, se sont mariés un an plus tard, ont eu un petit garçon (Christopher, aujourd'hui 42 ans) et ont divorcé en 1979.

Face aux violences et insultes répétées, Véronique Sanson a pensé à engager un tueur à gages pour éliminer son mari. Elle a même avoué samedi qu'un ami à elle, alors qu'elle résidait aux Etats-Unis à l'époque, l'avait renseigné sur les prix. "Pour ma femme, c'est 15.000 dollars. Toi tu devrais en avoir pour 8.000 ou 9.000 dollars" lui avait-il expliqué. Paralysée par la peur, elle s'était ravisée, privilégiant la séparation plutôt que le meurtre. "Je ne me suis pas dit une minute que c'était quand même le père de mon fils, non. C'est la peur bien sûr, ce n'est pas le prix" a-t-elle confié à Laurent Ruquier.

Désormais Véronique Sanson et Stephen Stills correspondent plus sereinement. D'après Gala, la chanteuse aurait même envoyé un message à son ex-mari pour son anniversaire.

(Voir ci-dessous le passage de Véronique Sanson dans On n'est pas couché sur France 2 samedi soir -voir 12'25 pour la confession)

Véronique Sanson parle des violences conjugales que subissent les femmes dans sa chanson "Dr Jedi et Mr Kill".

Commentaires

-