Discours du Premier Ministre, concentré et concis, le déconfinement progressif à l'étude mais pas pour demain

Discours du Premier Ministre, concentré et concis, le déconfinement progressif à l'étude mais pas pour demain

Publié le 02/04/2020 à 22:33 - Mise à jour à 22:49
© ZAKARIA ABDELKAFI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Le premier ministre s'exprimait ce soir sur TF1 après la déclaration cet après-midi du ministre de l'intérieur sur la mise en ligne d'une attestation dérogatoire sur smartphone.  Après les cafouillages de la semaine précédente, la communication se clarifie avec des messages simples. Cela permet d'entrevoir certaines pistes de sorties de confinement même si la priorité reste à la gestion immédiate de la crise sanitaire.

Ce que l'on peut retenir du discours d'Edouard Philippe:

Le confinement sera probablement prolongé au-delà du15 avril 2020.  Le gouvernement réfléchi à diverses pistes pour le déconfinement en prenant en considération tous les facteurs. Le déconfinement se fera progressivement et sous contrôle sanitaire afin d'éviter toute seconde vague.  Une coopération entre pays est prévue.  Dans la période actuelle, il ne doit pas y avoir de départ en vacances. Les français doivent respecter le confinement.

Sur les capacités hospitalières :  Nous sommes dans un combat dur et long mais la digue tient. Le premier ministre est confiant dans les capacités des hôpitaux. Il salue le travail et la mobilisation de l'ensemble du système hospitalier.  La pénurie de médicament est une des questions les plus sensibles et le premier ministre a assuré que sa priorité était de faire en sorte de répondre à la demande malgré des augmentations de plus de 2000% pour certains médicaments. Cependant il affirme qu'il faudra au sortir de cette crise donner les moyens nécessaires à l'hôpital pour se réorganiser dans la durée.

Sur les tests Edouard Philippe mentionne que la France réalise 20 000 tests par semaine à présent.  Ce chiffre passera à 30 000 bientôt avec la montée en puissance de la capacité.  
Les masques sont nécessaires et la capacité à produire nationale est de 8 millions de masques par semaine. Cela devrait monter à 10 millions dans les prochaines semaines.  Les masques sont essentiels dans d'autres pays qui ont des habitudes différentes.  Il rappelle les gestes barrières de se laver les mains et la distanciation sociale.

Sur le baccalauréat, le premier ministre penche pour un contrôle continu total sur la base des deux premiers trimestres.  Il est également possible qu'une épreuve complète ce contrôle continu fin juin.  Les modalités et possibilités seront précisées bientôt par Jean-Michel Blanquer.

Le premier tour des municipales pourrait être réorganisé dans 5000 communes.  La décision sera prise le 23 mai 2020 pour savoir, si les conditions requises pour l'organisation des élections en Juin, sont remplies. Si ce n'est pas possible alors il faudra décaler les élections municipales.

La relance de l'économie ne passera pas, pense-t-il par une hausse des impôts et pour gérer la crise la France va faire des emprunts.  L'essentiel dans le court terme est de passer la crise et le premier ministre annonce une prime pour les fonctionnaires en première ligne de 1000 à 2000 euros.

Pour terminer, il réitère sa confiance dans la France et les français pour passer la crise.

 

 

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :