Alimentation sans gluten: pour qui, pour quoi et comment?

Alimentation sans gluten: pour qui, pour quoi et comment?

Publié le :

Mercredi 10 Avril 2019 - 17:41

Mise à jour :

Mercredi 10 Avril 2019 - 17:53
©Photo AFP/Elliott VERDIER
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction.

-A +A

De plus en plus de personnes sont intolérantes au gluten et suivre un régime particulier, sans cette substance, est la seule façon de guérir. Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon (3e arr.), livre ses conseils d'experts aux lecteurs de France-Soir.

L’intolérance au gluten, quand elle est avérée, doit être traitée et l’éviction totale du gluten est inévitable. Mais est-elle vraiment responsable de tous les maux qu’on lui prête? Ou alors ces maux n’ont-ils pas des origines multifactorielles?

Cette question n’ayant pas de réponse universelle, il est nécessaire de faire un point sur l’intérêt du régime sans gluten et dans quels cas il faut le mettre en place.

Pour qui?

A la base, l’alimentation sans gluten est mise en place quand on a une intolérance au gluten (maladie cœliaque) ou une hypersensibilité au gluten qui peut être à l’origine de nombreux maux, les plus significatifs étant des troubles digestifs.

Pour les malades cœliaques, la moindre trace de gluten provoque des réactions auto-immunitaires importantes et une réaction contre leurs propres intestins.

La question de l’éviction du gluten ne se pose pas mais s’impose. Le moindre contact avec un aliment contenant du gluten ou un ustensile qui a servi à cuisiner avec du gluten peut s’avérer dangereux.

Pour l’hypersensibilité au gluten, certaines personnes peuvent rencontrer des troubles gastriques en fonction des quantités de gluten ingérées.

Comment faire (pour éliminer le gluten)?

La réponse à cette question est très simple et très compliquée à la fois.

C’est simple car il faut enlever tous les aliments qui contiennent du gluten et ce à vie. Ce sera le cas de très nombreux produits transformés et aussi d’aliments naturels ou transformés à base d’orge, seigle, avoine ou encore épeautre.

Et du coup, c’est aussi très compliqué car quand on enlève tous ces produits, qu’est-ce qu’il nous reste à manger? Tous les produits sans gluten bien évidemment et beaucoup moins de produits transformés.

Cela veut aussi dire qu’une alimentation sans gluten bien mise en place peut être très qualitative.

Est-ce qu’il existe des risques?

Oui. Le risque n’est cependant pas lié au gluten mais plutôt dans un déséquilibre alimentaire lié à l’éviction du gluten ou tout autre aliment dont nous avons besoin.

L’alimentation sans gluten étant un sujet avec autant de discordes que de convictions, il existe des professionnels non qualifiés qui proposent une éviction totale du gluten de l’alimentation, mais sans contrôler l’équilibre alimentaire de la personne. Ce qui peut être à l’origine d’autres carences sur le long terme.

Dans tous les cas, rapprochez-vous d’un spécialiste diététicien-nutritionniste qui vous aidera à faire le meilleur choix, et/ou qui vous guidera pour que vous restiez en bonne santé.

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon (3e arr.) spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/).

Voir aussi:

Quels aliments à éviter ou à privilégier en fonction de l'index glycémique?

Cancers: comment une alimentation saine aide à réduire les risques

C'est quand le bon moment pour consulter un diététicien-nutritionniste?

Le sans gluten est un régime inévitable pour ceux qui ont développé une vraie intolérance.

Commentaires

-