Ostéoporose, arthrose… quelle alimentation pour contrer les effets du temps?

Ostéoporose, arthrose… quelle alimentation pour contrer les effets du temps?

Publié le :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 14:55

Mise à jour :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 16:06
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction.

-A +A

En vieillissant, des pathologies invalidantes peuvent apparaître. Ostéoporose, arthrose et douleurs rhumatismales sont des marqueurs du temps sur le corps. Mais il existe un moyen d'en limiter les effets. Les conseils de Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon (3e arr.), pour les lecteurs de France-Soir.

Non il n'y a pas de miracle pour éviter les rides ou pour paraître plus jeune. Mais nous allons voir comment l’alimentation peut avoir un rôle pour limiter les effets négatifs de certaines pathologies qui apparaissent avec l’âge.

Il s’agit de l’ostéoporose, de l’arthrose et des rhumatismes.

L’ostéoporose est une pathologie qui est caractérisée par la diminution de la densité osseuse et donc une fragilité osseuse augmentée avec un risque de fractures plus important.

Au quotidien, un équilibre se crée entre la destruction de masse osseuse -l’ostéoclaste- et la construction de masse osseuse -l’ostéoblaste. Avec l’âge, cet équilibre penche plutôt du côté de la destruction osseuse et les risques de fractures sont alors plus importants.

Mais grâce à l’alimentation, il existe des moyens de limiter ce phénomène.

>Avoir une alimentation alcalinisante et riche en minéraux

Une alimentation acidifiante est source de déminéralisation. Le corps va devoir puiser des minéraux dans ses os, dont il a besoin pour contrer cette acidité.

Il faut donc veiller à apporter à notre organisme des aliments sources de minéraux et ayant un pouvoir alcalin (non acides, avec un pH entre 7 et 14).

Ce sera le cas des fruits et légumes et des fruits oléagineux, tout en ayant une bonne hydratation.

>Eviter les aliments acidifiants et riches en sodium

Il va aussi falloir diminuer les aliments sources d’acidité. Ce sont les protéines en excès comme la viande rouge, les aliments transformés, le fromage sec, les sodas ou le café.

Il faudra veiller à limiter sa consommation de sel. Le sodium en excès a le pouvoir d’augmenter l’acidité de l'organisme.

>Pratiquer une activité physique régulière

L’activité physique a son importance pour limiter l’ostéoporose. Les mouvements répétés des exercices physiques vont s’opposer à la perte osseuse et vont stimuler l’ostéoblaste.

Lire aussi: c'est quand le bon moment pour consulter un diététicien-nutritionniste?

L’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations qui, asymptomatique dans un premier temps, peut devenir inflammatoire et douloureuse au quotidien.

L’alimentation ne soignera pas l’arthrose, mais elle peut contribuer à diminuer l’inflammation et, surtout, doit éviter d’être une source d’inflammation supplémentaire.

Les fruits et légumes seront encore les premiers acteurs de cette lutte contre la douleur. Ils sont riches en vitamines et minéraux qui participent au bon fonctionnement de notre organisme, mais aussi, en antioxydants (vitamines C, E, Zn) qui vont neutraliser les radicaux libres associés aux phénomènes inflammatoires et douloureux.

Le jackpot se trouvera dans les crucifères pour les légumes (tous les choux…) et aussi les fruits à baies rouges.

Aussi, pour diminuer les douleurs arthrosiques, nous pouvons compter sur les bonnes graisses et notamment les oméga-3. Ces acides gras polyinsaturés ont des propriétés anti-inflammatoires.

Cependant, apporter des oméga-3 grâce notamment aux poissons gras (saumon, sardines…) et aux bonnes huiles d’assaisonnement (lin, noix…) ne suffira pas si l'on ne diminue pas notre consommation de produits contenant des oméga-6 qui prennent la place des oméga-3 dans notre organisme et qui sont pro-inflammatoires.

Dernier recours qui peut apporter de la chaleur, de la couleur et du goût en plus de diminuer la douleur: les épices. Curcuma et gingembre sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Alors pourquoi s'en priver?

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon (3e arr.) spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/).

Et aussi:

Comment limiter ou éviter les inflammations chroniques par l'alimentation

Quoi manger pour rester en forme et faire le plein de vitalité en hiver

Quoi manger pour se réchauffer (sans faire d'excès) en hiver?

Pour limiter les pathologies qui peuvent apparaître avec l'âge (comme l'ostéoporose, l'arthrose ou les rhumatismes), il faut suivre une alimentation particulière.

Commentaires

-