Repas de Noël: c'est quoi le secret pour éviter les excès pendant les fêtes

Repas de Noël: c'est quoi le secret pour éviter les excès pendant les fêtes

Publié le :

Mercredi 12 Décembre 2018 - 14:51

Mise à jour :

Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:08
©JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction.

-A +A

Il ne reste plus que quelques jours avant le réveillon de Noël et nombreuses sont les familles qui ont déjà tout prévu pour le repas, de l'apéritif au dessert. Les fêtes, c'est aussi une période où on peut prendre du poids. Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon, livre pour France-Soir ses conseils pour manger léger à Noël.

Les fêtes de Noël sont synonymes de convivialité et de plaisirs culinaires. Mais avec le plaisir de manger, il y a souvent la notion de "trop manger", de repas riches et de gaspillage dans certains cas.

En s’organisant un peu, nous pouvons avoir des repas qui sont synonymes de fêtes et de gourmandises mais avec les excès en moins. Manger moins mais mieux, c’est tout à fait possible.

L’apéritif ou l’entrée, il faut choisir…

Sur la plupart des tables à Noël il y a beaucoup de toasts à l’apéritif et des aliments à grignoter plus ou moins caloriques. Avant le commencement du repas, il y aura donc déjà un cumul de produits, alors, avec l’entrée en plus, ce sera un démarrage compliqué pour ne pas prendre de poids.

Néanmoins, il est hors de question de manger des légumes crus sans goût ou de se priver totalement de ces produits. Je pense simplement qu’il ne faut pas les cumuler.

L’idée peut être de ne pas avoir d’apéritif et simplement une entrée qui reste légère avant d’attaquer le plat principal. Par exemple un pain toasté avec du saumon fumé ou une brochette de Saint-Jacques poêlées.

L’autre possibilité est de ne pas avoir d'entrée du tout et de se faire plaisir avec des idées créatives d’apéritifs de Noël.

Des toasts nouveaux, des mousses de légumes, des brochettes de fruits de mer, du foie gras revisité en crumble ou en mousse… Il existe plein d'options légères et gourmandes.

Un plat principal moins riche!

Les protéines maigres (viandes blanches ou poissons) seront parfaites en plat principal et rien n’oblige à les cuisiner en sauce. Un bon filet de poisson ou une viande blanche qui baigne dans une sauce ou un gratin n’a plus grand chose de maigre…

En accompagnement, privilégiez les légumes de saison comme les courges qui peuvent apporter de la couleur et des saveurs douces qui se marieront très bien avec de la volaille ou du poisson. Juste gratinées au four et le plat est réussi. Ou alors des tagliatelles de carottes jaune, violette, orange qui apporteront le plus effet dans l’assiette.

Lire aussi: quoi manger pour rester en forme et faire le plein de vitalité en hiver

L’accompagnement de féculents peut rester simple. Le gratin dauphinois n’est pas une obligation.

Un délicieux écrasé de pommes de terre avec une huile à la truffe, un riz complet parfumé avec une noix de beurre et des herbes fraîches ou pour un peu de variété, une purée de patate douce aux noix. Une bonne poêlée de châtaignes sera aussi très gourmande.

Si vous souhaitez un repas de fêtes léger et sain, je vous conseille de faire une impasse sur le fromage. Oui, c’est bon et nous avons l’habitude de terminer le repas avec du fromage avant le dessert. Mais le fromage est riche et tout le reste du repas avant aussi.

Si vous pouvez difficilement vous en passer, achetez deux variétés que vous serez certains de terminer, ou de les proposer à des amis pour ne pas en manger pendant une semaine.

Et la touche sucrée pour finir

Une bonne salade d’agrumes bien fraîche, une bûche glacée ou une mousse de fruits feront mieux digérer qu’une bûche pâtissière. Une simple corbeille de clémentines sera une excellente idée pour une fin de repas légère et fraîche.

Un peu moins de produits, des plats goûteux mais moins riches et les fêtes seront réussies sur tous les plans. Manger moins et mieux, c'est une partie du secret pour passer de belles fêtes.

Et aussi:

Raclette, tartiflette… comment alléger nos plats préférés de l'hiver?

Quoi manger pour se réchauffer (sans faire d'excès) en hiver?

Stress et dépression saisonnière: quoi manger pour se sentir mieux?

Pendant les fêtes, les plats que l'on mange sont souvent très caloriques, mais il existe un secret pour limiter les dégâts.

Commentaires

-